analyse de texte Bachelard

455 mots 2 pages
Ici Bachelard met en doute une des idée principal de la philosophie, le « cogito ergo sum » de Descartes en pensant que le rêveur ne serais pas capable de dire « je pense donc je suis » après avoir énoncé l’évidence supposée du Cogito, Bachelard donne sa problématique : le rêveur est-il bien sûr "d'être l'être qui rêve son rêve"?
Bachelard avance sa thèse: "le rêve de la nuit est un rêve sans rêveur".

Dans la première partie du texte, Bachelard se définit comme philosophe, comme une personne aillant lui-même enseigné cet théorie du « Cogito ergo sum ». Mais malgré cela, Bachelard arrive à remettre en cause ce qu’il a appris ainsi que ce qu’il a enseigné. Il se dit qu’au final ce fondement de la philosophie n’est pas une vérité général, alors il se demande si lors ce que l’on rêve nous sommes conscient que nous rêvons, et en effet durant la rêverie, le rêveur n’est en aucun cas capable d’énoncer le fameux « Cogito ergo sum ».
Ensuite Bachelard dit « une telle question de troublait guère un Descartes » en effet Descartes n’avais jamais songeais à cela.

Bachelard reproche en quelque sorte a Descartes le fait d’être sûr de lui, lors ce qu’il dit « il était sûr, l’heureux homme, que c’était lui, bien lui, lui seul qui avait passion et sagesse. » Alors qu’au final en philosophie il est dur de prouver si ce que l’on énonce est vrai, et en y réfléchissant bien il parait logique que dans le rêve, le rêveur n’est en aucun cas dans le même état que dans la vie, et le rêveur aurais difficilement conscience d’être la personne qui rêve ; car en y réfléchissant bien ; si nous partons du principe que quand on rêve, nous somme conscient de rêver, alors il nous seraient possible de modifier nos rêves comme bon nous semble, ou encore, les cauchemar n’aurais pas lieu.

Ensuit nous pouvons comparer les deux hommes, on peut se rendre compte que Bachelard émet plus d’hypothèse que d’affirmation, il laisse en quelque sorte planer le doute alors que Descartes lui s’affirme et

en relation

  • Bachelard, le cogito et les rêves
    2117 mots | 9 pages
  • bachelar le cogito
    1970 mots | 8 pages
  • Bachelard
    993 mots | 4 pages
  • Bachelard reverie
    1720 mots | 7 pages
  • La science et 'l'opinion
    2084 mots | 9 pages
  • Texe bachelard
    713 mots | 3 pages
  • Explication de texte exemple
    1374 mots | 6 pages
  • P08090002004
    655 mots | 3 pages
  • Bachelard , tout est construit
    2303 mots | 10 pages
  • Collection
    5078 mots | 21 pages