Analyse du tableau "les prunes" de william bougereau

538 mots 3 pages
‘Les Prunes’ par William Bougereau.

Nous pouvons distinguer, bien au centre de la composition, une petite fille souriante, vêtue d’une robe légère, assise dans un coin de nature, tenant un petit panier rempli de prunes.
Les traits du visage de cette petite fille sont très fins, le travail du modelé fait très bien ressortir la rondeur enfantine des joues, de plus le teint clair et le léger sourire ajoutent une connotation angélique. Les plis de la robe sont également très réalistes, on notera les jeux de lumière faisant ressortir les drapés et la matière douce et légère. Le panier qu’elle tient est, lui aussi, très détaillé, le tressage étant très réaliste.
Le tout nous donne une toile très lisse, calme et douce à l’œil, ce qui fait partie des fondements de l’art académiste. En effet, c’est à ce mouvement artistique du XIXème siècle qu’appartient William Bougereau. Les personnages académiques empruntent des attitudes conventionnelles dans une composition équilibrée et la virtuosité technique s’exprime dans le dessin. La ligne est harmonieuse, idéalisée, et l’importance est mise sur la finesse du modelé et la perfection des détails. Les tableaux sont élaborés avec précision par couches successives du sombre au clair et présentent une surface parfaitement lisse. La petite fille est un prétexte pour que le peintre puisse montrer ses talents et sa maîtrise de la peinture.
Ce tableau a peut-être été réalisé à l’aide d’un cliché photographique, en effet, c’est un instant pris sur le vif, et on remarque qu’un coin externe du petit panier est hors champ. Il ya cependant une volonté d’embellissement et d’idéalisation bien marquée.
Le teint et la robe très clairs de la petite fille créent un contraste avec le fond de forêt sombre, tout comme les petits points de lumière jaune de la plante en bas à droite, Le ruban bleu dans les cheveux de la petite fille, et le rouge de ses lèvres. Ce sont ces trois petites touches de couleurs primaires qui donnent en quelque sorte vie

en relation