Analyse du texte poeme de catulle

2840 mots 12 pages
Catulle, Poèmes, LI

Nominatif – Vocatif – Accusatif – Génitif – Datif - Ablatif

Ad Lesbiam
Ille mi par esse deo uidetur,
Ille, si fas est, superare divos,
Qui sedens adversus identem te Spectat et audit dulce ridentem, [misero (id)quod omnis
 eripit sensus mihi] ; nam simul te,

Lesbia, aspexi, nihil est super mi
 vocis in ore, lingua sed torpet, tenuis sub artus
 flamma demanat, sonitu suopte
 tintinant aures, gemina teguntur
 lumina nocte.
Otium, Catulle, tibi molestum est ; otio exultas nimiumque gestis.
Otium et reges prius et beatas
 perdidit urbes.

Catulle, Poèmes, CIX
Ad Lesbiam
IVCVNDVM, mea uita, mihi proponis amorem hunc nostrum inter nos perpetuumque fore. di magni, facite ut uere promittere possit, atque id sincere dicat et ex animo,
(5) ut liceat nobis tota perducere uita aeternum hoc sanctae foedus amicitiae.

TRADUCTION:

A Lesbie,
Celui-ci me paraît, à moi, être l'égal d'un dieu,
Celui-ci, s'il est permis, me paraît surpasser les dieux,
Celui qui, assis tourné vers toi,
Te regarde et t'écoute à diverses reprises.

Toi, riant agréablement, ce qui déchire en moi, misérable, tous les sens; en effet, en même temps que je porte mon regard vers toi, Lesbie, j'en reste sans voix. Mais ma langue est engourdie,
Une flamme subtile se répand dans mes membres,
Mes oreilles tintent par leur propre son,
Et mes deux yeux sont couverts par la nuit.

Catulle, le repos (=l'oisiveté) t'est pénible; à cause de l'oisiveté, tu exultes et tu te démènes trop sous l'empire de la joie
L'oisiveté a auparavant anéanti et les rois et les villes riches.

Catulle, poème CIX:
A Lesbie
Ô ma vie, tu proposes à moi que notre amour, celui-ci plaisant, soit éternellement entre nous.
Grands dieux, faites qu'elle puisse promettre vraiment,
Et qu'elle le dise sans altération et avec l'esprit (son âme et son coeur), pour qu'il nous soit permis de poursuivre toute notre vie, et ce traité éternel d'alliance

en relation

  • Texte 2 Chénier Analyse Linéaire de la Jeune Tarentine
    1709 mots | 7 pages
  • Expl. de texte: gautier - préface
    2237 mots | 9 pages
  • Les poètes
    3219 mots | 13 pages
  • Explication sonnet 33 de l'olive du bellay
    3711 mots | 15 pages
  • bac 2014-2015
    4448 mots | 18 pages
  • Satire en chanson
    1632 mots | 7 pages
  • Éloge et élégie
    17589 mots | 71 pages
  • Les poètes francais de la renaissance et pétrarque
    4642 mots | 19 pages
  • Alexandra
    6939 mots | 28 pages
  • le silence de la mer
    5347 mots | 22 pages