Analyse et commentaires du poème "génie" d'arthur rimbaud.

Pages: 8 (1986 mots) Publié le: 20 mai 2012
Analyse et commentaires du poème « Génie » d'Arthur Rimbaud.


Ce poème (qui fait partie des cinq poèmes publiés séparément en 1895) est encore un texte « messianique », qui est à rapprocher de ‘’À une Raison’’ et de ‘’Conte’’, et qui a reçu les interprétations les plus diverses. Loin de croire, comme Delahaye, que ce Génie est un « souvenir évident du Christ », Antoine Adam y vit le « nouvelamour» tel que l'annonçaient Michelet, Quinet et le Père Enfantin. Il faut reconnaître en effet que des formules telles que « il ne redescendra pas d'un ciel, il n'accomplira pas la rédemption », opposent cet être surnaturel au Christ ; ce n'est pas en se sacrifiant, comme le Christ, mais par l'amour universel qu'il donne et qu'il réclame, que ce Génie fera le bonheur des êtres humains, et leslibérera des agenouillages anciens. Cette interprétation se rapprocherait de celle de Dhôtel qui pense que ce Génie n'est rien d'autre que la vie universelle, laquelle « possède des vertus merveilleuses par le seul fait qu'elle est la vie ».
Dans un autre groupe se rangent ceux qui estiment que Rimbaud, en écrivant ce poème, songeait à lui-même. Ce serait un document sur la carrière et l'ambition dupoète. Au terme de son effort métaphysique, il se sentirait prêt à évangéliser le monde, et se présenterait lui-même comme un envoyé surnaturel. On a pu rapprocher ce Génie qui est « l'affection et l'avenir » de la description qu’il donna du poète dans sa lettre à Demeny : « Énormité devenant norme, absorbée par tous» et « multiplicateur de progrès ». On peut ajouter que la « promesse » faite parle Génie : « Arrière ces superstitions, ces anciens corps, ces ménages et ces âges. C'est cette époque-ci qui a sombré ! » rappelle singulièrement certaines expressions de ‘’Délires I’’: « Drôle de ménage », « les lois et les mœurs auront changé ». Il semble toutefois assez difficile d'admettre que Rimbaud parle de lui-même, de son « corps » et de son « pas », comme s'ils étaient à ce pointsurnaturels ; et certaines expressions (comme « lui étant », « et étant aimé ») paraissent difficilement pouvoir lui être appliquées.
Ce que Rimbaud chante avec tant d'enthousiasme, c'est le « génie» des temps nouveaux, qui est à la fois « la force et l'amour » ; ce qu’il célèbre en lui, c'est la « fécondité de l'esprit » et l'« immensité de l'univers », autrement dit toute l'ère moderne qui voit (ouverra) l'abolition des « superstitions », les « migrations » de peuples (car la « célérité » de l'action et le dynamisme des êtres humains futurs font partie de cette vie moderne et du progrès), l'« amour » universel enfin, « mesure parfaite et réinventée », dont Rimbaud avait puisé la notion aussi bien chez les illuminés « progressistes» de 1870 que dans les livres de Michelet (voir ‘’À uneRaison’’). Mais tout cela est incarné de manière symbolique dans un personnage aux dimensions cosmiques, qu’il appela ‘’Génie’’, et pour lequel il trouva un jaillissement d'expressions étonnantes, dont la beauté est souvent liée à l'éclatante obscurité. On peut signaler que Quinet, en 1842, termina ‘’Le génie des religions’’ par un chapitre qui n'est pas sans analogie avec ce poème. De son côté,Vermersch, dans son ‘’Grand testament’’, en 1868, avait décrit les génies de l'époque moderne, poètes et penseurs, comme « emportés par l'immense amour » qui les ferait voler « vers la lumière» et libérer l'être humain enfin « dégagé de sa misère» et de l'oppression religieuse.
Ce texte doit dater, très certainement, de la même époque « messianique» que ‘’À une Raison’’ : 1872-1873.
Très tôt,Rimbaud s'était essayé au poème en prose, incité, semble-t-il, par la lecture de Baudelaire. C'est vers le premier semestre de 1872 qu'il aurait composé ‘’La chasse spirituelle’’, manuscrit que nous ne connaissons que par la seule mention qu'en fait Verlaine dans une lettre à Charles de Sivry, en août 1878, et qu'on a voulu confondre avec les ‘’Illuminations’’.
La ferveur de ce poète de dix-huit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse du poème Sensation d'Arthur Rimbaud
  • Poème d'arthur rimbaud
  • Commentaire de "roman" d'arthur rimbaud
  • Le bateau ivre d'arthur rimbaud commentaire
  • Commentaire "le mal" (1870) d'arthur rimbaud
  • Commentaire du poème aube de rimbaud
  • Le bateau ivre d'arthur rimbaud commentaire
  • Commentaire composé "ma bohème" d'arthur rimbaud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !