Analyse filmique de la nuit de varennes

1167 mots 5 pages
SYNTHESE

Le film choisi s’intitule « La Nuit de Varennes » et a été réalisé en 1982 par Ettore Scola.
Ettore Scola est un réalisateur et scénariste italien né en 1931 à Trevico en Italie (Campanie).
C’est un film historique franco-italien qui retrace à travers Restif de la Bretonne la fuite du roi Louis XVI pendant la Révolution.
La séquence est plutôt longue car elle dure aux alentours de quatre minutes. Nous l’avons séparé en trois parties distinctes.
La partie étudiée montre le roi dans une chambre à l’étage, entouré de ses proches, en attente de son arrestation par les représentants du peuple qui arrivent de Paris. Le peuple clame son arrestation depuis la rue pendant toute la séquence.
Par ailleurs, on entend également les cloches qui sonnent tout au long de la série.

La première partie comporte une multitude de plans qui ne sont pas très espacés, au maximum deux à trois secondes entre chaque plan, elle dure environ cinquante secondes et se déroule dans la salle d’une petite boutique du village.
Au tout début de l’analyse, on assiste à l’arrivée « des représentants de la nation » dans le commerce. Le mouvement de caméra est fixe et a un angle de prise de vue frontal. C’est un plan américain. Tout au long de la première partie, on entend au loin le tintement des cloches ainsi que les cris du peuple, dans la rue. Dans la salle, on entend également des bruits de pas et des murmures de conversations.
C’est la victoire du peuple contre la monarchie, les privilèges, etc…
Les Révolutionnaires sont enthousiastes à l’idée que l’on puisse arrêter le roi.

Puis, l’on bascule sur de l’inquiétude, de l’anxiété ; tout d’abord celle du commerçant pour sa clientèle avec ses paroles « Espérons que cette sale affaire ne nous nuira pas », puis celle d’un soldat à propos de son sort « Le roi m’a promis sa bienveillance », puis celle de l’auditoire lorsque le Docteur Mangin propose l’envoi de canons sur la place pour célébrer la future arrestation du roi.

en relation

  • Resnais
    132110 mots | 529 pages
  • Debut
    226113 mots | 905 pages