Analyse filmique scène d’exposition de l'homme à la caméra dziga vertov

Pages: 5 (1112 mots) Publié le: 6 janvier 2011
INTRODUCTION

Dziga Vertov, est un pseudonyme choisit par Denis Kauffman, signifiant : « toupie tournante. »
Vertov est né le 2 janvier 1896 à Bialystok. Il est le fils d’un couple de bibliothécaire, et l’ainée de deux frères.
Il débute sa carrière artistique par la poésie et la littérature, et s’inscrit d’emblé au mouvement futuriste. Manant des études de médecine il se passionne très vitepour la relation entre le son et l’image, menant des expériences bruitistes.
En 1917 durant la révolution d’Octobre, il se met au service du gouvernement soviétique et en 1918 il monte le film d’anniversaire de la révolution, ce fut son premier travail dans le cinéma.
En 1919 il rencontre Elizaveta Svilova, qu’il épousera en 1923.
Il réalise des films à caractère documentaires, et débuteavec des films de propagande.
Vertov en 1923 lance un appel aux cinéastes russes sous la forme d’un manifeste appelé : Kinoks-Révolution. C’est à partir de cette date que les 1er expérimentations de Ciné ŒIL verront le jour.
En 1929, il réalise L’homme à la Caméra ou il met en place toutes les caractéristiques du ciné-œil. Vertov averti les spectateurs au début du film qu’ils ne vont pas voir unfilm comme s’en fait à l’époque en URSS. Un film sans aucun scénario, ou la forme est plus importante que son fond, le spectateur peu lui-même créer les liens entre les différentes images et donc créer lui-même le film.
Dans le film, de nombreuses images n’ont aucun rapport les unes aux autres, le spectateur est obligé de faire un effort pour comprendre les actions des personnages sansd’explication externe, comme les cartons d’explications. On pourrait penser que l’homme à la caméra n’a pas d’autres fonctions que de présenter différent procédés cinématographiques.
Vertov souhaite créer un langage cinématographique absolu, un langage enfin libéré de celui du théâtre ou littéraire.
A la sortie de l’homme à la caméra en 1929, les spectateurs, peu habitués à ce stylé de film l’accueillepeu chaleureusement. Vertov refuse en effet, le style du cinéma hollywoodien qui repose sur le jeu et le rôle des acteurs. Alors que dans l’homme à la caméra, ce son les habitants qui sont filmés dans la ville, il n’y a pas de jeu.
Le film s’organise autour de. Grands thèmes : La ville se réveille, le travail et les loisirs. L’homme à la caméra, dans le film est joué par Vertov lui-même, unefaçon de montrer au spectateur que son regard et différent sur le monde, qu’il ne voit pas un homme qui se réveille de la même façon qu’une autre personne.
Afin de mettre en avant ceci, Vertov à recourt à de nombreux procédés cinématographiques, comme les fondus, les ralentis, les découpages d’images, la superposition…
Un rythme est ainsi créé, le rythme de l’homme à la caméra , un film danslequel les spectateurs, sont invités à rentrer.

Cette scène d’exposition est relativement peu découpée par rapport au reste du film, en effet, elle n’est composée que de 68 plans. Le premier étant l’Homme à la caméra escaladant une caméra géante, et le dernier, un étrange n°1 sur un fond noir.

Le premier : L’homme à la caméra, il arrive par le haut du plan, caméra en main et sous ses piedspuisque par montage, nous le voyons comme escaladant la machine. Le fait de créer un montage dés le premier plan n’est pas anodin puisque nous savons que par la suite, le film en regorge, c’est ce qui fait son originalité d’époque.

Par la suite, nous avons un champ contre champ entre l’homme à la caméra et ce qu’il voit :
Un bâtiment, en légère contre plongée, puis un lampadaire. Cette contreplongée est assai troublante, étant donné que l’ont imagine que l’homme à la caméra ce trouve en hauteur, au sommet de la caméra. Le réalisateur semble écrasé par le cinéma, à proprement parler : le lieu ou sera projeté son œuvre.

Caméra à l’épaule, nous quittons la rue pour pénétrer dans ce bâtiment mystérieux.
L’intérieur nous est dévoilé par des plans larges : une salle de projection,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse filmique scène d’exposition de l'homme à la caméra dziga vertov
  • Analyse scène d'exposition beetlejuice
  • Dziga Vertov
  • L'homme à la caméra, une symphonie urbaine
  • Analyse scène d'exposition dom juan
  • Biographie dziga vertov
  • Orange mécanique / analyse filmique scène du viol
  • Lord of war, analyse filmique de la scène d'ouverture

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !