Analyse "grâce et dénuement" de alice ferney

1252 mots 6 pages
Grâce et dénuement

I) Identité du livre lu :

* Auteur : Alice FERNEY * Titre : Grâce et dénuement * Date de publication : 1997 * Edition : ACTES SUD * Genre : Narratif, Roman

* Place du livre lu dans l’œuvre de l’auteur :

« Grace et Dénuement » est le troisième roman écrit par Alice FERNEY. Bien qu’elle en ait écrit d’autres plus tard, c’est de loin le plus célèbre car c’est grâce à lui qu’elle s’est faite remarquée.

* Caractéristiques liées à un mouvement littéraire :

Ce roman appartient au mouvement littéraire du Réalisme : car le sentiment de réalité y est très présent de par la description des choses, des lieux ainsi que des personnages. De plus, le langage employé par les personnages peut être cru et grossier et le style d’écriture est proche du langage parlé.

* Réception de l’œuvre lors de sa publication :

L’année de sa publication, le roman obtient le « prix Culture et Bibliothèques pour tous ».

II) Réflexions personnelles :
Thèmes traversant l’œuvre : * Thème 1 : L’Education. Au début du roman, les gitans sont convaincus qu’elle est pour eux inaccessible. Mais Esther va leur prouver le contraire en leur lisant des livres et en permettant aux enfants d’avoir accès à l’école. Et malgré leur fierté, les gitans sont très attirés par cela et ont une grande envie de s’instruire, de savoir, écrire et comprendre.
Citation : « Alors, qu’est-ce que c’est ? dit-elle, pourquoi tu m’appelais comme ça ? Ta fille va aller à l’école, dit Lulu. La fierté dévastait tout son être. On eut dit qu’il tremblait. C’était la chose la plus surprenante qu’il n’eut jamais dit à sa femme. »

* Thème 2 : La Famille.
La famille est un thème des plus présents dans le roman, il se raccorde aussi avec le thème de la maternité. Par-delà, les disputes, cette famille de gitans reste solidaire et soudé tout au long du roman. Ils sont tous attaché les uns aux autres (sauf Helena).
Citation

en relation

  • Progression annuelle en français
    2473 mots | 10 pages
  • Catologue
    24481 mots | 98 pages
  • Stendhal
    9929 mots | 40 pages
  • Muttibhussein T
    89096 mots | 357 pages
  • 585 hugo les miserables
    96162 mots | 385 pages