Analyse incipit la fee carabine pennac

2304 mots 10 pages
Analyse Incipit - La fée Carabine

La fée carabine est un roman de Daniel Pennac écrit en 1987, donc c’est un nouvel roman, simple à comprendre.

Repérage spatio-temporel BIEN
Il s’agit d’un texte littéraire narratif qui utilise l’imparfait et cela nous montre que le narrateur explique les faits qui sont déjà passés. La première phrase nous le montre « C’était l’hiver sur Belleville et il y avait cinq personnages… ». Le lieu donc c’est Belleville, et le temps, c’était pendant l’hiver. Plus loin dans le texte, on peut dire que Belleville est une ville de la France (en fait c’est un quartier de Paris, mais cela n’a pas d’importance ici) à cause de référence à la boulangerie, qui est caractéristique de la France et « frontalement national » qui réfère au parti politique le « Front National » de la France. Tous les événements dans l’incipit se passent sur la rue à Belleville.

Les changements de paragraphe BIEN
L’incipit se compose de trois paragraphes. Le premier et le troisième sont très courts, en ne prennent pas de places assez importantes dans le texte. Dans le premier, le narrateur nous présente les personnages du récit et le lieu – sur la rue à Belleville pendant l’hiver, où se trouve une boulangerie - où se passe le récit.

Le deuxième paragraphe sert comme le corps du récit. Là, le narrateur introduit chaque personnage et nous donne énormément d’informations sur eux, leurs comportements, leurs pensées. Ce paragraphe est plutôt descriptif. On peut aussi assumer que c’est un des personnages, Blondinet, qui nous raconte le récit.

Le troisième paragraphe, en quelques lignes récapitule ce que nous savons déjà, sauf que, cette fois, nous sommes informés du nom d’un personnage, Vanini, qui était inspecteur de police.

Dénomination et chaines de co-référence BIEN
Dans le texte, le narrateur nous présente sept personnages : cinq personnes, un chien et une plaque de verglas sur la rue de Belleville.

Le premier personnage est introduit simplement

en relation

  • Le chien jaune
    18494 mots | 74 pages
  • Tout
    20085 mots | 81 pages