Analyse littéraire

274 mots 2 pages
Analyse littéraire partielle : Le dernier jour d’un condamné
À la fin du XVIIIe siècle, le romantisme a fait ses premières apparitions. Ce courant vise une libération de l’imagination et de la langue. Il privilégie l’expression du moi et les thèmes de la nature et de l’amour. Victor Hugo (1802-1885), un auteur du siècle des révolutions ayant écrit Le dernier jour d’un condamné (1829). Ce roman fait mention d’un journal écrit par un condamné à mort. Dans l’extrait du chapitre XLVIII, Victor Hugo décrit le dernier voyage, le voyage a l’échafaud, d’un homme qui a commis un meurtre et que la justice tue à son tour de manière spectaculaire. Cette analyse littéraire traitera d’abord sur le fait de la description du dernier voyage par la foule et aussi, par les parcours. Ensuite, elle traitera sur le fait que la justice tue de manière spectaculaire par la foule et par l’ironie du condamné.
143 mots
En conclusion, dans cet extrait à l’étude, Victor Hugo a décrit la description du dernier voyage par la foule et aussi, par les parcours fait par le condamné. Victor Hugo a ensuite démontré que la justice tue par la foule et par l’ironie du condamné. Victor Hugo a écrit Le dernier jour d’un condamné il y a plus d’un siècle et ce livre est toujours d’actualité, car ce n’est pas encore dans tous les pays que la peine de mort est abolie. Le condamné représenter dans le livre démontre bien le parcours vécu par un condamné de nos jours et les condamnés subissent toutes les mêmes émotions de siècle en siècle, car en somme l’être humain reste humain.
120 mots

en relation

  • Qu est ce qu une analyse littéraire
    478 mots | 2 pages
  • analyse litteraire
    788 mots | 4 pages
  • Analyse litteraire
    427 mots | 2 pages
  • Analyse litteraire
    408 mots | 2 pages
  • Analyse littéraire
    523 mots | 3 pages
  • Analyse litteraire
    779 mots | 4 pages
  • analyse littéraire
    664 mots | 3 pages
  • analyse littéraire
    296 mots | 2 pages
  • Analyse littéraire
    406 mots | 2 pages
  • Analyse littéraire
    778 mots | 4 pages