Analyse litteraire sonnet 8 louise labé

Pages: 8 (1895 mots) Publié le: 12 février 2012
EXPLICATION DE TEXTE : LOUISE LABE SONNET 8

INTRODUCTION
Ce sonnet a été écrit par Louise Labé au XVIe siècle et publié en 1555 sous le titre Œuvres qui regroupe des types de textes différents (Sonnets, Elégies, Débat de Folie et d’Amour). Il s’agit du 8e sonnet d’un recueil en comportant 24 (si l’on compte le 1er sonnet intégralement écrit en italien). Il s’agit d’un sonnet d’inspirationpétrarquiste (inspiration que l’on rencontre fréquemment à cette époque jusque dans les écrits de la Pléiade avec Ronsard par exemple) basé sur la contradiction des sentiments amoureux.
Petite pause
LECTURE
Pause 5 secondes
Il s’agit donc d’un sonnet amoureux écrit en décasyllabe sur le modèle abba abba cdc cdd. Celui-ci est écrit par une femme ce qui bouleverse les topoï établis par unelittérature majoritairement masculine. Ainsi, Louise Labé, que l’on peut supposer être l’amante ici représentée, utilise un « je » lyrique grâce auquel elle exprime le désordre de son âme provoqué par l’Amour. Les quatrains décrivent la contradiction des sentiments amoureux alors que les tercets en donnent une explication. Ce sonnet mélange tous les effets de l’Amour et montre en fait le cri d’uneamante qui souffre de sa situation et de l’absence de son amant.

EXPLICATION
VERS 1 :
* Le sonnet s’ouvre sur le pronom personnel sujet de P1 « je » ce qui marque la forte implication de l’amante dans le sonnet ainsi que sa grande sensibilité.
* Les termes antithétiques « vis/ meurs, brule/noye » coordonnés ou en parataxe (c’est-à-dire simplement séparés par une virgule) rendent compte dela souffrance amoureuse et de l’inconstance de l’amour. En effet, la mort par noyade apporte le froid contrairement à la mort par brulure (ce qui sera repris dans le vers suivant)
* Louise Labé s’est clairement inspirée du Canzoniere de Pétrarque comme le montre ces vers :
Sonnet 134 : « et je crains et j’espère, je brule et je suis glacé »
Sonnet 178 : « me rassure et m’effraye, me brule etpuis me glace »
* Ce 1er vers explore donc déjà les différentes sentiments contradictoires que ressent l’amante.
VERS 2 :
* La métaphore de la brulure toujours combinée au froid est reprise dans ce vers. L’adjectif « extrême » montre à quel point les sensations sont amplifiées voire incontrôlables.
* Le verbe « endurer » qui signifie subir qqch de pénible combiné à l’utilisation dugérondif montre la passivité de l’amante ou plutôt son incapacité à faire autre chose que subir et que ces sentiments quoique totalement opposés sont simultanés.
VERS 3 :
* C’est la 1ere fois que le vers ne s’ouvre pas avec un pronom de 1ere personne, en effet en plus des sentiments de l’amante la « vie » (Il faut faire une diérèse afin d’avoir un décasyllabe) semble être le centre du poème tantqu’elle reste liée à l’amour
* La construction binaire en parallélisme avec la reprise de la conjonction « et » montre qu’il n’y a pas de juste milieu possible : le sentiment amoureux provoque un désordre de l’âme qu’il faut subir.
* De même, on pourrait voir dans ce vers comme dans tout le sonnet une allusion érotique au sexe masculin avec les adjectifs « molle » et « dure » voire à larelation charnelle comme au vers 13 avec une allusion à un plaisir suprême. Cela constituerait une représentation de l’amant dans le sonnet.
VERS 4 :
* La confusion s’amplifie ici.
* La définition du participe passé entremêlé résume bien le problème rencontré dans ce sonnet : mettre ensemble des choses qui ont entre elles une différence plus ou moins nette => il s’agit ici des ennuiset de la joie qui ne sont pas connus pour être vécu en même temps comme le montre leur signification. Ennuis : abattement causé par une grave peine + étymologiquement : tristesse profonde. Joie : émotion vive, limitée dans le temps, satisfaction effective ou imaginaire.
* On constate que le sens du substantif  « joie » peut expliquer l’état de l’amante, en effet comme la joie ne peut pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse sonnets de louise labé
  • Analyse du sonnet ii de louise labé
  • Lecture analytique du sonnet 8 de louise labé
  • Louise labé sonnet xxiv
  • Sonnet viii de louise labé
  • Sonnet n°2 de louise labé
  • « Sonnet ii » louise labe
  • Louise labé sonnet x

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !