Analyse modiano

1031 mots 5 pages
Remise de peine de Patrick Modiano

Remise de peine est un roman non pas autobiographique mais dans lequel l’auteur évoque son enfance, ce roman est paru en 1988.

L’intrigue

« Patoche » a dix ans et il se souvient , il vivait chez des amis de ses parents avec son frère cadet. Sa mère qui faisait du théâtre voyageais dans toute l’Europe et son père était un chercheur d’or. Les fameux amis des parents étaient exclusivement des femmes et certaines avaient un mode de vie peu recommandable. Patoche observe, apprend, doute, se pose des questions et comprend beaucoup de choses malgré son jeune âge. Des mystérieuses disparitions , la police , l’absence de parents , patoche n’est pas dupe, mais c’est bien connu on ne prend pas un enfants au sérieux, mais au fond de lui-même il sait. Il va devoir grandir pour pouvoir enfin trouver les réponses.

Le narrateur

Comme à leurs habitudes les récits de Patrick Modiano sont écrit à la première personne et Remise de peine ne déroge pas à cette règle. Le narrateur est omniscient c’est-à-dire qu’il sait tout des personnages et peut voir tous leurs faits et gestes. Il connaît leur passé, leur futur, leurs sentiments, leurs émotions, etc. Dans le cas de ce roman le narrateur est un personnage du récit en rapportant ce que celui-ci perçoit et sait, le narrateur en sait donc autant que ce personnage. Ce point de vue renvoie à un narrateur passé. Le narrateur se limite à nous peindre l'atmosphère et laisse supposer au lecteur les événements qui peuvent se passer, sans jamais les éclaircir.

Le décor, les couleurs…

Un climat d’angoisses et d’inquiétudes règne et ce en partie à cause des trois femmes qui héberge Patoche et son frère, leur comportement va fortement troublé les deux enfants qui ne comprennent pas tout, « pourquoi Annie a pleuré toute la nuit? » « pourquoi Annie et jean D. avaient-ils un air soucieux ? » « pourquoi devons-nous aller passer la nuit chez les voisins? » tant de questions qui crée une

en relation

  • Voyage de noces
    4640 mots | 19 pages
  • stylistique VILLA TRISTE
    97477 mots | 390 pages
  • Fiche : excipit dora bruder
    572 mots | 3 pages
  • lalalalalalal
    3902 mots | 16 pages
  • La quête dans Perceval le Gallois ou le Conte du Graal Rue des boutiques obscures et Dora Bruder une comparaison
    30423 mots | 122 pages
  • Molière
    682 mots | 3 pages
  • Je t'écris, j'écris
    889 mots | 4 pages
  • les chiens
    11453 mots | 46 pages
  • Modiano
    34049 mots | 137 pages
  • La ronde de nuit
    5251 mots | 22 pages