analyse Narcisse et Goldmund

Pages: 16 (3890 mots) Publié le: 6 juillet 2014
‘’Narziss und Goldmund’’
(1930)
‘’Narcisse et Goldmund’’

Roman de 380 pages

Dans le couvent allemand de Mariabronn, au Moyen Âge, le novice Narcisse, qui se distingue par une intelligence aiguisée qui lui permet de voir la nature profonde des êtres et des choses, par sa culture, sa volonté de parvenir à la sagesse sans faire l’expérience de l'amour, se voit confier l'élève Goldmund queson père destine à l’état monastique pour expier le passé tumultueux d’une mère sensuelle, danseuse déchue. Aimant d’emblée Narcisse, le jeune garçon découvre en lui des «dispositions blâmables». Narcisse se refuse à cet amour, mais s'attache à cet enfant «richement doué dans ses sens et dans son âme, d’une grande puissance affective». Comme il expérimente tout ce qui s'offre à lui, il ne tarde pasà découvrir la femme et commence à rechercher la sensualité, l'amour, mais de loin encore, inconsciemment, dans ses rêves et dans sa dévotion pour la Vierge. Narcisse se donne comme mission de lui faire retrouver l'image maternelle qu’il a oubliée, de la Mère éternelle. Même si Goldmund continue à montrer au monde l'image d'un futur novice, Narcisse sent que sa vocation n'est pas le cloître,qu’il ne peut devenir un ascète, et, provoquant un choc violent, l'incite à trouver sa voie. Modelant «dans la glaise des figures aux parties sexuelles ridiculement grosses», Goldmund pressent alors qu'il sera sculpteur et que son oeuvre sera éternelle. L'opposition entre sa chair et son esprit se faisant de plus en plus douloureuse, il trouve un réconfort dans la nature. Au cours d'une de sespromenades, il rencontre la tzigane Lise, qui l'initie à l'amour.
Il quitte le monastère en traversant la rivière à la nage, et s'engage dans «la voie vers le sens de la vie». Il erre alors dans toute l'Allemagne, affronte la vie dans ses joies et aussi dans ses horreurs, et va de femme en femme : il cherche auprès d’elles l'assouvissement de ses sens et retient d'elles des gestes, des sourires. Maisil trouve «étrange que partout l'amour fût chose si fugitive». Il attend éperdument de ces aventures galantes qu’elles manifestent le visage idéal de la femme, l’«Ève éternelle», visage mythique venu se substituer à celui de sa mère morte. Passant l'hiver chez un chevalier, il tombe amoureux de ses deux filles : Julie, pour laquelle il a une attirance purement physique, et l'aînée, Lydia, qui luiinspire un amour romantique. À partir de ce moment, il fait la différence entre désir et amour, et il se sent plus mûr, en découvrant le pouvoir de l'amour : «il aimait tant Lydia que, par amour, il allait jusqu'à renoncer à la posséder pleinement». Chassé, il rencontre un autre vagabond, Victor, avec qui il chemine quelques jours. Mais leur amitié connaît une fin tragique : Goldmund le tue alorsqu’il tentait de le dévaliser. Cette pénible aventure est, pour Goldmund, un premier contact avec la mort.
Il voit dans un monastère une figure de bois de la Mère de Dieu qui l'attire beaucoup parce qu’il aime maintenant d'une manière spirituelle, ce qu'il exprime par sa dévotion à la Vierge. Pour la première fois, il a un but : il va se consacrer à l'art : peut-être sa vie tout entière, sa viedissolue, allait-elle trouver un sens et une valeur. Il voit dans l'art la possibilité d'un accord entre ses tendances contradictoires et profondes ou tout au moins d'un splendide symbole se renouvelant sans cesse, pour les désaccords de sa nature. Désirant apprendre à sculpter, il va trouver maître Niklaus, l'auteur de la statue, et, bientôt, sculpte sa vision de sa mère qui s’est transforméegrâce à toutes les expériences qu'il avait faites : ses traits et ses couleurs avaient peu à peu composé une image de la Mère qui n'avait plus rien de personnel, la figure d'une Ève, d'une «Mère des Hommes». Alors qu'il fait ces progrès spirituels, il n’en continue pas moins à s'intéresser aux femmes. Lisbeth, la fille de maître Niklaus, l'attire ; mais, en même temps, il éprouve un grand respect...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Narcisse et goldmund
  • Narcisse et goldmund
  • Narcisse et goldmund
  • Résumé narcisse et goldmund
  • Analyse : metamorphose de narcisse (dali)
  • Analyse : métamorphose de narcisse ( + peinture de dali )
  • narcisse
  • Narcisse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !