Analyse relationnellle

Pages: 7 (1740 mots) Publié le: 7 janvier 2015
Stage 4, Semestre 3
Analyse de pratique professionnelle
Présentation du lieu du stage :
Ce dernier stage, a eu lieu au Centre Jacques Arnaud, à Bouffémont. Le centre médical etpédagogique Jacques Arnaud propose des prises en charge spécialisées en : • Médecine Physique et Réadaptation : - Neurologique / - Polyvalente (Accueil de patients de 15 à 35 ans) • Psychiatrie : - Clinique médico-psychologique pour adolescents et jeunes adultes (accueil de patients de 15 à 25 ans) / - Unité soins, études, insertion pour adolescents domiciliés dans le Val d'Oise (accueil de patientsde 14 à 20 ans) / - Service transdisciplinaire qui associe psychiatrie et rééducation (accueil de patients de 15 à 35 ans)

Présentation de la patiente :

Mme L. est née le 10 février 1967, elle a donc 46 ans. Elle a été admise dans le service MPR1 (médecine physique et de réadaptation) le 12 septembre2011 pour une poursuite de rééducation suite à une double hémiplégie avec troubles de la déglutition, aphonie c’est une perte plus ou moins complète de la voix, suite à une rupture due à une malformation arterioveineuse temporale gauche : -c’est un lien anormal entreles artères et les veines. Des complications neurochirurgicales multiples ont eu lieux : hypertension intracrânienne : -c’est l'augmentation anormalement importante de la pression à l'intérieur de l'encéphale qui est la partie du système nerveux central située à intérieur du crâne, hématome extra et sous duraux : - l'hématomeextra-dural est un épanchement de sang entre un os du crâne et la dure-mère du cerveau, l'hématome sous-dural, désigne l'épanchement de sang dans les espaces méningés, puis craniectomie a eu lieu : -c’est un acte de neurochirurgie qui consiste à sectionner un ou plusieurs os du crâne, puis en juillet 2011, une suppuration purulente de la cicatrice. Aujoud'hui, Madame L. est considérée commeétant en EVC (état vegétatif chronique)

Présentation de la situation :

Un matin, je suis avec une aide soignante, je frappe à la porte avant d'entrer dans la chambre de Madame L. pour annoncer ma venue afin de respecter l'intimité de la patiente, représenté par l'espace de sa chambre. Je la regarde, lui sourit, je suis avenante et d'humeur joviale, pour mettre en confiance la patiente, etl'inviter à une communication avec moi. Cette communication sera non verbale, car cette dernière ne peut pas s'exprimer. Je lui dis "Bonjour Madame L.", cela est une formule de politesse standard, ici appuyée par la verbalisation de son nom de famille afin de l'impliquer dans la relation que je tente d'instaurer avec elle. Je m'avance dans sa chambre, je suis à deux métres de son lit, cela signifie ladistance sociale qui est la distance des relations professionnelles. Afin de lui expliquer le pourquoi de ma venue, alors je dis "Madame L. nous allons faire la toilette, ce matin nous vous aiderons à faire votre toilette au lit, car hier vous avez eu une douche". Dès mon entrée dans sa chambre, j'ai constaté que la patiente est prostrée dans son lit, alors que chaque matin lorsqu'elle entend lavoix de l'équipe soignante, elle tourne légérement la tête afin de pouvoir nous regarder. Ce matin je sens que son visage est fermé : communication non verbale, ce qui signifie un repli sur soi. Je décéle déja que la patiente n'est pas comme d'habitude. En restant dans le respect et l'intimité de la personne, je reste quelques secondes silencieuse à ses côtés. Je lui prend la main et lui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • analyse
  • Analyse
  • Analyse
  • Analyse
  • Analyse
  • analyse
  • Analyse
  • Analyse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !