Analyse textes photographiques

265 mots 2 pages
On nous propose ici, trois textes, un de László Moholy-Nagy « La Photographie, ce qu'elle était, ce qu'elle devra être » du Cahier d'art, n°1, p29,30 en 1929, un second de Germaine Krull, « Études de nu (préface) » dans librairie des arts décoratifs à Paris en 1939 et un troisième, celui de Roland Barthes « La chambre claire » à Paris, Skira en 1979, p181-184.

Ces trois textes nous montre, le fonctionnement et l'utilisation, le métier d'art ainsi que la sagesse ou non qu'est la photographie. Dans le texte de Moholy-Nagy, il nous explique qu'elle vient d'être découverte alors qu'elle a été inventé il y a cent ans car nous ne savions pas comment l'utiliser et c'est pour cela que « pour le plus grand nombre, l'appareil photographique n'est qu'une machine à dessiner ». Mais la préface de Krull, défend que la photographie est un métier comme tout autre. Il précise que ceci est de l'art et qu'elle a un objectif, un but mais surtout une utilité. En effet, Barthes revient sur cette société, qui veut assagir la photographie par plusieurs moyens mais celle-ci fait face à deux lois propres, comme nous le dit le texte de Moholy-nagy, celle du photogramme et celle de la photographie avec la chambre noire mais l'hésitation entre folle ou sage de la photographie persiste et c'est donc pour cela que Barthes affirme que ce sont les deux voies de la « Photographie ».

La photographie est donc un métier d'art avec son utilisation d'une société qui veut assagir alors que deux voies s'offre à la photographie avec ses lois propres à

en relation

  • En quoi la photographie des années 1960 à nos jours a-t-elle contribuée au développement du concept « l’art c’est la vie »
    2832 mots | 12 pages
  • enfance ratée
    1877 mots | 8 pages
  • L'acte photographique
    822 mots | 4 pages
  • Expo depardon bnf
    557 mots | 3 pages
  • La photographie
    988 mots | 4 pages
  • Citations
    7096 mots | 29 pages
  • Art engagé
    384 mots | 2 pages
  • Peut on tout photographier
    1428 mots | 6 pages
  • Ddsds
    7441 mots | 30 pages
  • analyse d'oeuvre
    2409 mots | 10 pages