Analyse d'un essai: la tyrannie de la communication

Pages: 5 (1152 mots) Publié le: 5 juin 2013
Travail français : présentation d’un essai
NO LOGO, la tyrannie des marques de Naomi Klein traduit de l'anglais par Michel Saint-Germain
Raison de mon choix
Pour être honnête, au départ je ne savais pas quel essai choisir. Je suis donc allé voir dans la liste que madame Thirion nous proposait. J’ai parcouru la liste et puis un titre m’a sauté aux yeux : no logo la tyrannie des marques. Cetitre m’a intrigué, je suis directement allé voir sur internet le résumé et celui-ci m’a paru très intéressant. Le fait que l’auteur parle de la manipulation du branding et des multinationales m’intéressait davantage. Je me suis donc renseigner sur l’auteur. Naomi Klein est née en 1970 à Montréal. Elle débute sa carrière de journaliste au Toronto Star, où elle publie des articles sur le monde dutravail et sur le marketing. Cinq ans plus tard, elle devient reporter indépendant et s'intéresse notamment au caractère prédateur de la publicité dans nos sociétés. Elle vit actuellement à Toronto, où elle est journaliste au Globe and Mail. " (au dos du livre No Logo par Naomi Klein – 2001 – Actes Sud.
Contexte :
No Logo sort dans sa version originale en 2000, au terme d’une décennie marquéepar la montée en puissance de la mondialisation libérale, les fermetures d’usines et la dégradation des conditions de travail dans les pays du Nord, la multiplication des sweatshops(endroit où on exploite la main d'œuvre) dans les pays du Sud, et une véritable colonisation de l’espace physique et mental des individus par les marques. Pour Naomi Klein - journaliste canadienne - ces élémentsconstituent les pièces d’un seul et même puzzle qu’elle entreprend de reconstituer, en attachant une importance toute particulière aux marques. Dans un système économique mondialisé, avec des multinationales(Une multinationale ou transnationale1 est une entreprise implantée dans plusieurs pays par le biais de filiales(Entreprise dont le capital est contrôlé par une société mère) dont elle détient tout ouune partie du capital.) jouant sur l’universalité de la langue des symboles, la résistance ne peut être que globale.
Résumé : la tyrannie des marques (thème)
Le thème du livre est la tyrannie des marques. La thèse de l’auteur est la description des forces qui s’opposent au règne de l’entreprise avec en toile de fond, l’idée que lorsque les gens connaitront le vrai visage des marques, ilss’opposeront massivement aux transnationales.
L’ouvrage est divisé en quatre grandes parties chapitre : "Zéro espace" décrit l’invasion de l’espace public, de la culture et de l’éducation par le marketing ; "Zéro choix" explique comment les stratégies de concentration et de développement des multinationales ont réduit la diversité des choix des consommateurs ; "Zéro boulot" analyse lesconséquences de la mondialisation sur l’emploi ; "Zéro logo" se focalise sur la résistance aux marques. Pourquoi avoir choisi ce titre ? No logo, la tyrannie des marques ? Tout simplement parce que les marques ne seraient rien sans leur logo, le logo est ce qui permet de comparer et de reconnaitre les différentes marques, « avant d’être des produit se sont avant tout des marques »

Extrait:
Jusqu'au début des années 1970, les logos des vêtements étaient généralement dissimulés, discrètement placés à l'intérieur du col. Dans la première moitié du siècle, de petits emblèmes de concepteurs apparurent à l'extérieur, mais cette tenue d'allure sportive restait plutôt confinée aux terrains de golf et aux terrains de tennis des riches. A la fin des années 1970, [...le] cavalier Polo deRalph Lauren et l'alligator d'Izod Lacoste s'échappèrent du terrain de golf et se répandirent en tous sens dans les rues, déplaçant avec détermination le logo sur le devant de la chemise. Ces logos remplissaient la même fonction sociale que le fait de garder l'étiquette du prix sur le vêtement : tout le monde savait précisément quel supplément on était prêt à payer pour le style. Dès le milieu...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse d'un essai sur la bande dessinée
  • Analyse d'un outil de communication imprimé
  • La tyrannie de la communication
  • Résumé de la tyrannie de la communication
  • Lecture et analyse d’un essai contemporain: MINOTTE P., Cyberdépendance et autres croquemitaines
  • Critères d'évaluation d'un essai
  • Essai de composition d'un roman...
  • Essai Le Principe D Inception En Communication

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !