Analyse d'un texte de camus sur la peine de mort

348 mots 2 pages
Compte rendu --> introduction avec une présentation du texte (texte souligné) et une présentation de la question si possible en mettant déjà des éléments de réponses.

Le texte d'Albert Camus écrit en 1957 (abolition de la peine de mort en 1981) dénonce la peine de mort.
L'analyse argumentative s'articulera autour des moyens de la démonstration et/ou de la persuasion.
Les deux premiers paragraphe sont avérer mais a l'intérieur du 1er paragraphe il ya plusieurs mouvement.
Le 1 er mouvement donne des information avec des information spatio-temporelle (1994 && Alger). La fonction informative de cette présentation est relativement neutre, elle évite le sensationnel, sans excès, sans emphase avec à la ligne 5 la conséquence « L'affaire eu un grand retentissement. ».
« On estima » --> La population algérienne qui a eu les informations. Implicitement l'auteur incite le lecteur à adhérer à l'opinion générale.
« Telle fut, m'a t-on dit » --> On = la proche famille composée au minimum de la mère
--> ligne 14 : « ma mère raconte » histoire rapportée, on est sur que l'auteur n'a pas eu l'opinion directe du père parce qu'il n'en a jamais parlé. Il ya donc absence de parole du père.
--> ligne 16 : Où on voit l'implication physiologique avec le verbe « Vomir ».
On a un principe de cause a conséquence. La dernière conséquence c'est que Camus prend prétexte à l'anecdote personnelle pour annoncer sa thèse qui apparaît dans le deuxième paragraphe. On a donc une stratégie par induction qui utilise en plus la figure du père comme argument d'autorité.
Il y a implicitement l'auteur qui suggère au lecteur d'être déjà d'accord avec son réquisitoire contre la peine de mort. La thèse est présentée de manière plus emphatique. Il réutilise la référence au père (l'argument d'autorité) et il place aussi des modalisateurs avec la ligne 25 qui réactualise l'acte d'être malade (de « vomir ») avec un sens métaphorique. C'est pour cela que l'argumentation de Camus est efficace car à

en relation

  • A.camus, réflexion sur la guillotine
    938 mots | 4 pages
  • L'argumentation : réflexions sur la guillotine, camus
    758 mots | 4 pages
  • La mort des artistes
    1051 mots | 5 pages
  • L'étranger d'albert camus : incipit
    1083 mots | 5 pages
  • thib
    3215 mots | 13 pages
  • Justice et peine de mort
    9227 mots | 37 pages
  • Albert camus et analyse de sa pensée
    114282 mots | 458 pages
  • Analyse de la Peste
    867 mots | 4 pages
  • Le bain de mer de rieux et tarrou, lecture analytique
    35769 mots | 144 pages
  • Camus
    8566 mots | 35 pages