Analyse

Pages: 11 (2526 mots) Publié le: 23 juillet 2013
Le mythe de Frankenstein, une question de vie et de mort

"L’homme qui croit que sa ville natale est le monde, est plus heureux que celui qui aspire à s’élever plus qu’il ne peut prétendre". (Morale Vierge de Victor Frankenstein...)

Le roman célèbre de Mary Shelley raconte l’histoire d’un scientifique qui veut prouver que les hommes peuvent devenir les égaux de Dieu. Le mythe de Prométhée avite tourné court lorsque la machine sensée se révéler parfaite s’est retournée contre son propre créateur...

"Un humain sans âme"

Frankenstein ou le Prométhée moderne est l’exemple-type du roman improbable, surgi d’on ne sait où, écrit par on ne sait trop qui, mais qui a eu le mérite d’inventer un mythe surpassant tous les autres. Comme si son auteur avait su détecter l’angoissefondamentale de l’Homme face à sa propre existence.

"Frankenstein est l’histoire d’un savant de ce nom qui construisit un être humain sans âme à l’aide de parties de différents corps, provenant de cimetières et de chambres mortuaires. Le monstre est très fort, animé de passions animales, doué de vie active. Mais il lui manque "l’étincelle divine". Il ressent le besoin d’amour et de sympathie physiques,mais tout le monde l’évite. Il est puissant dans le mal, conscient de ses défauts et de ses difformités. Il essaie de faire tout le mal possible au jeune savant qui l’a créé. Le monstre sent combien il diffère des êtres humains : il se venge en tuant l’ami, le frère et la femme de Frankenstein. Il essaie même de tuer le savant, mais celui-ci parvient à se sauver" (source Internet).

Il fallaitbien une anglaise du signe de la Vierge pour inventer une histoire pareille ! A l’image d’une Agatha Christie, à la vie à peu près bien rangée, qui s’évertuait dans ses romans à décrire les turpitudes et les fantasmes de crime des uns et des autres, Mary Shelley traduisait via la plume et l’encre ses cauchemars les plus tordus...

Mary Shelley est née le 30 août 1797, à 23h20, à Londres. Lesdominantes de son thème sont : Saturne, Pluton, Lune. Les sous-dominantes sont : Mars, Soleil, Uranus. Les non-dominantes sont : Neptune, Mercure, Vénus. La planète aveugle est Jupiter. Sa hiérarchie R.E.T. se décline donc comme suit : tpEPrTeR.

Si l’on en croit le thème de Mary Shelley, Frankenstein obéirait manifestement à une logique saturno-plutonienne. Ce monstre révélerait donc une partdu décor de notre conscience. La partie immergée de notre iceberg mental... De la même façon que le neptunien Stevenson a décrit les tourments de notre âme séparée entre une partie "Jeckyll" et une partie "Hyde", Shelley a eu recours au monstre pour décrire l’homme.

Le cauchemar d’une mère

Intéressons-nous d’abord à la genèse du roman. Comme on aurait pu s’y attendre, Frankenstein est néd’un cauchemar.

1816. Mary Shelley a tout juste 19 ans lorsque, trompant l’ennui d’une journée pluvieuse, elle accepte le défi de son ami Lord Byron et entama la rédaction d’une histoire d’horreur. Le romantique Lord Byron était, comme elle un "Existence extensive-transcendance intensive", avec notamment, Mars, Saturne, et Pluton parmi ses dominantes). Au bout de quelques jours, elle fit uncauchemar qui lui a donné l’idée de Frankenstein. A ce moment, Uranus est au carré de son Soleil natal. Ses repères viennent de s’effondrer. Un an plus tôt, Mary Shelley a en effet perdu son premier enfant, un prématuré qui n’aura vécu que quelques jours. Ce drame l’a beaucoup tourmenté et se trouve certainement à la base de ce cauchemar d’un être qui renaît à la vie mais qui se trouve dépourvu de cequ’on appelle communément "l’âme".

"J’ai eu la vision horrible d’un être allongé, qui, sous l’action d’une force puissante, se mit à manifester des signes de vie et à remuer en quelques mouvements maladroits et poussifs. C’était effrayant comme une tentative humaine de vouloir défier la mécanique du Dieu créateur".

La tristesse d’une maternité déçue est donc à la base de la création de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse
  • Analyse
  • Analyse
  • analyse
  • Analyse
  • Analyse
  • Analyse
  • Analyse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !