Analyse

2526 mots 11 pages
Le mythe de Frankenstein, une question de vie et de mort

"L’homme qui croit que sa ville natale est le monde, est plus heureux que celui qui aspire à s’élever plus qu’il ne peut prétendre". (Morale Vierge de Victor Frankenstein...)

Le roman célèbre de Mary Shelley raconte l’histoire d’un scientifique qui veut prouver que les hommes peuvent devenir les égaux de Dieu. Le mythe de Prométhée a vite tourné court lorsque la machine sensée se révéler parfaite s’est retournée contre son propre créateur...

"Un humain sans âme"

Frankenstein ou le Prométhée moderne est l’exemple-type du roman improbable, surgi d’on ne sait où, écrit par on ne sait trop qui, mais qui a eu le mérite d’inventer un mythe surpassant tous les autres. Comme si son auteur avait su détecter l’angoisse fondamentale de l’Homme face à sa propre existence.

"Frankenstein est l’histoire d’un savant de ce nom qui construisit un être humain sans âme à l’aide de parties de différents corps, provenant de cimetières et de chambres mortuaires. Le monstre est très fort, animé de passions animales, doué de vie active. Mais il lui manque "l’étincelle divine". Il ressent le besoin d’amour et de sympathie physiques, mais tout le monde l’évite. Il est puissant dans le mal, conscient de ses défauts et de ses difformités. Il essaie de faire tout le mal possible au jeune savant qui l’a créé. Le monstre sent combien il diffère des êtres humains : il se venge en tuant l’ami, le frère et la femme de Frankenstein. Il essaie même de tuer le savant, mais celui-ci parvient à se sauver" (source Internet).

Il fallait bien une anglaise du signe de la Vierge pour inventer une histoire pareille ! A l’image d’une Agatha Christie, à la vie à peu près bien rangée, qui s’évertuait dans ses romans à décrire les turpitudes et les fantasmes de crime des uns et des autres, Mary Shelley traduisait via la plume et l’encre ses cauchemars les plus tordus...

Mary Shelley est née le 30 août 1797, à 23h20, à Londres. Les

en relation

  • Analyse
    576 mots | 3 pages
  • Analyse
    635 mots | 3 pages
  • analyse
    301 mots | 2 pages
  • Analyse
    1039 mots | 5 pages
  • Analyse
    512 mots | 3 pages
  • Analyse
    1502 mots | 7 pages
  • Analyse
    287 mots | 2 pages
  • Analyse
    368 mots | 2 pages
  • analyse
    5794 mots | 24 pages
  • Analyse
    601 mots | 3 pages