Andorra / max frisch

1785 mots 8 pages
Frisch, Max, Andorra, Frankfurt/Main, Suhrkamp, 1988 (32ème édition), 126 p.
ISBN 3-518-36777-3

Andorra a été écrit en 1961, soit 16 ans après la 2nde Guerre Mondiale. Son auteur, Max Frisch, a vécu la Guerre et avait 50 ans quand il a écrit ce livre. On peut donc dire que c’est une œuvre de maturité. Comme beaucoup de ses ouvrages, Andorra traite de la question de l’identité et de la morale. Thèmes qui sont encore aujourd’hui d’actualité.
Cette pièce de théâtre tragique, est divisée en 12 « Bild », soit 12 scènes. L’auteur est né en 1911 en suisse alémanique et est mort en 1991. Il est à l’origine de nombreux ouvrages, dont Stiller (1954) et Biedermann et les incendiaires (1958). Romancier et dramaturge, il fut architecte avant d’être écrivain. Il est reconnu comme un des plus grands auteurs suisse-allemand d’après-guerre, il a d’ailleurs été membre du groupe Olten. Il a également reçu le prix Bünchner en 1958 qui récompense les œuvres littéraires ayant servies la culture germanophone. Andorra est sa 16e publication.

La pièce ne compte qu’une dizaine de personnages dont voici les principaux : Andri a 20 ans et tout le monde pense qu’il est juif. Il vit chez son père adoptif, le professeur, qui l’aurait sauvé de leurs ennemis les noirs « die Schwarzen » car ils ne tolèrent pas les juifs. En réalité, il est le vrai fils de ce professeur qui a eu son enfant avec un membre du peuple des noirs. Mais personne excepté le professeur ne le sait. Andri est apprenti menuisier et est fiancé à Barblin.
Barblin, 19 ans, est la fille du professeur et est fiancée à Andri. Elle ne le sait pas au départ mais elle est en réalité la sœur d’Andri. Il semblerait qu’elle ait eue une relation intime avec le soldat.
Le professeur est le père de Barblin et d’Andri. Il est alcoolique.
Le soldat fait des avances à Barblin jusqu’à parvenir à son but. Il n’aime pas du tout les juifs.
Le menuisier n’aime pas non plus les juifs. Il comptait prendre Andri comme apprenti mais finira

en relation

  • andorra
    632 mots | 3 pages
  • Critique sur andorra de max frish
    661 mots | 3 pages
  • Andorra
    579 mots | 3 pages
  • Luc de vauvenargues
    1431 mots | 6 pages
  • Histoire littéraire allemande
    6542 mots | 27 pages
  • Dürrematt - le physicien
    4181 mots | 17 pages
  • jenk
    60324 mots | 242 pages