André breton

312 mots 2 pages
Clés biographiques d'André Breton

Dadaïsme :
→ antibourgeois, antinationaliste et provocateur.
→ mouvement intellectuel, littéraire et artistique qui, entre 1916 et 1925, se caractérisa par une remise en cause, à la manière de la table rase, de toutes les conventions et contraintes idéologiques, artistiques et politiques.
→ Pour la première fois, les femmes sont acceptées comme artistes à part entière, camarades de jeu et complices des manifestations

Fin → avec le début du surréalisme

Écriture automatique :
→ Elle consiste à écrire le plus rapidement possible, sans contrôle de la raison, sans préoccupations esthétique ou morale, voire sans aucun souci de cohérence grammaticale ou de respect du vocabulaire
→ état de lâcher-prise, entre le sommeil et le réveil (proche d’un état hypnotique)
→ Breton précurseur, 1er à publier une telle œuvre, les Champs Magnétiques en 1919: point de départ du surréalisme

Surréalisme :
→ Dans la suite du DADA
→ Breton le définit comme un « automatisme psychique pur, par lequel on se propose d'exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l'absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale [...] Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d'associations négligées jusqu'à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie. »
→ Les inspirations : Alfred Jarry, Lautréamont, Arthur Rimbaud Gustave Moreau, Odilon Redon
→ Freud : Il en a retiré la conviction du lien profond unissant le monde réel et le monde sensible des rêves, et d'une forme de continuité entre l'état de veille et l'état de sommeil ( voir écriture automatique )
L'analogie poète / dormeur est dépassée,

en relation

  • André breton
    981 mots | 4 pages
  • Andre breton
    292 mots | 2 pages
  • André Breton
    737 mots | 3 pages
  • André breton
    1311 mots | 6 pages
  • André breton
    497 mots | 2 pages
  • André Breton
    793 mots | 4 pages
  • Andre breton
    324 mots | 2 pages
  • André breton
    26852 mots | 108 pages
  • André breton
    643 mots | 3 pages
  • André breton.
    980 mots | 4 pages