André malraux

511 mots 3 pages
13.André Malraux, L'homme précaire et la littérature, 1977 (posthume)

Il est commode de distinguer plusieurs volets ds l'oe de Malraux: romans (Les Conquérants, 1928; La Condition humaine, 1937); essais (Le Miroir des limbes), écrits d'art (Le Musée imaginaire). L'unité de cette oe (et d'une vie consacrée à l'engagement politique, antifasciste d'abord, gaulliste ensuite) peut être cherchée ds la permanence de l'interrogation métaphysique sur la mort, le sens de la vie, le destin, ms aussi ds le culte de l'art. "Je suis en art comme en religion" déclarait-il en 1945.
Ds sa réflexion sur la création artistique, M oppose constamment le monde des formes et la vie. L'artiste cherche moins à imiter le réel qu'à echapper au destin humain: "l'art est un anti-destin". Son oe posthume réaffirme la distinction fondamentale entre la litté et le réel. L'imaginaire de l'artiste est "un domaine de formes, c'est pourquoi la "création littéraire naît dans le monde des créations et non dans celui de la Création".

M dénonce ainsi l'illusion qui voit dans la litté une transcription de la réalité. L'oe s'inscrit ds une relation non avec le réel mais avec le "monde-d'un-art" qui échappe aux lois de l'espace et du temps humains: c'est le musée imaginaire pour la peinture, la Bibliothèque pour le roman. Il n'y a pas de création sans forme esthétique, aussi Balzac a-t-il construit son oe moins en faisant "concurrence à l'état civil" qu'en s'en appropriant et en renouvelant les formes romanesques de son temps. Une telle analyse conduit dc à faire de l'intertextualité (bien que M n'utilise pas le terme) une caractéristique essentielle de l'oe litté.

"Un poète ne se conquiert pas qur l'informe, mais sur les formes qu'il admire. Un romancier aussi. Avant de concevoir La Comédie humaine et de se battre avec l'état civil, Balzac s'est battu avec le roman de son temps. (…) La création n'est pas le prix d'une victoire du romancier sur la vie, mais sur le monde de l'écrit dont il est

en relation

  • André Malraux
    411 mots | 2 pages
  • André malraux
    464 mots | 2 pages
  • André malraux
    4589 mots | 19 pages
  • André malraux
    269 mots | 2 pages
  • André malraux
    261 mots | 2 pages
  • André malraux
    755 mots | 4 pages
  • André malraux
    456 mots | 2 pages
  • Andre malraux
    1613 mots | 7 pages
  • André malraux
    305 mots | 2 pages
  • Andre malraux
    4776 mots | 20 pages