Andrea solario, la déploration sur la christ mort

Pages: 10 (2257 mots) Publié le: 13 novembre 2012
Exposé Renaissance Française (image 1)

Andrea di Bartolo, dit Andrea Solario est un peintre lombard né vers 1468-1470 à Milan et mort en 1524 dans cette même ville. C’est un artiste dont la vie et la carrière sont assez mystérieuses. En effet, les historiens de l’art ont du mal à se mettre d’accord sur de nombreuses dates. Il appartenait à une famille nombreuse et connue d'artistes etd'artisans milanais, active en Lombardie, mais aussi à Venise et à Rome. Ce que l’on sait, c’est que l’artiste se met très tôt à la peinture et son style adopte très rapidement les caractéristiques de la grande école milanaise qui sont par exemple la grande maitrise de la perspective, la grâce et la puissance des expressions et ce dès le XVe siècle. On sait également qu’il a été formé tout d’abord parson frère Cristoforo Solari puis par Léonard de Vinci lorsque ce dernier arrive à la cour du duc et mécène Ludovic Sforza dans les années 1480. Cette rencontre avec Léonard va être déterminante dans sa carrière. (image 2) En 1507, Solario part en France, grâce notamment à sa réputation d’élève de Léonard, pour travailler auprès de Georges I et Charles II d’Amboise alors maréchal de France. Lepeintre possède à ce moment là une solide réputation dans l’art du portrait et la peinture religieuse, réputation qu’il a acquis en Italie. L’œuvre que je vous présente aujourd’hui (image 3) est une forme de pietà, intitulée La déploration sur le Christ mort. Ce tableau d’autel fut réalisé probablement entre 1509 et 1510 mais la date est illisible. Cette œuvre est considérée comme l’un des chefs d’œuvrede Solario avec la Vierge au coussin vert. (image 4) On sait qu’elle correspond à la fin du séjour français du peintre lorsqu’il travaille pour Georges Ier d’Amboise, mort en 1510. La déploration (image 5) ou lamentation, est un épisode de la passion qui se rapporte au moment où le Christ est descendu de la croix et remis aux siens. Ceci a donné lieu à de nombreuses interprétationsiconographiques où on peut voir généralement le Christ mort sur les genoux de la Vierge entourés de divers personnages. (image 6) Ici nous avons : Joseph d’Arimathie et Nicodème (deux personnages masculins qui vont aider à la mise au tombeau), Marie-Madeleine, la Vierge, deux Saintes Femmes, saint Jean et bien entendu le Christ. (image 7) La déploration est différente du thème de la Pietà au sens strict quigénéralement ne présente que la Vierge en deuil et le Christ mort. Ce thème iconographique s’est d’abord diffusé par la statuaire puis petit à petit par l’intermédiaire de la peinture. La déploration est un thème de méditation spirituelle, une image dévotionnelle. On cherche à ce que le spectateur, le fidèle adopte le comportement de la Vierge et revive ainsi les souffrances de la Passion.
(image8) Problématique :
Solario, un peintre méconnu aujourd’hui mais majeur dans l’introduction de l’art Renaissant en France. Et pour répondre à ce questionnement, voici le plan. (image 9)

I°) Le style de Solario
1) Analyse de l’œuvre
(image 10) Solario situe cette scène dramatique sous la claire lumière du matin, dans un paysage de campagne qui pourrait être assimilé au mont Golgotha oùl’on peut apercevoir encore les croix. On aperçoit également des cavaliers qui sont probablement en train de chasser, on retrouve ce motif dans une autre déploration de Solario conservée à Washington. Au premier plan nous avons donc la scène principale avec au centre la Vierge enserrant son fils mort. Les personnages sont complètement isolés de l’arrière plan par divers procédés : une sorte deparapet en bois rouge isole les personnages du premier plan du reste du paysage. Ce qui a pour effet de créer une sorte de séparation, une mise à distance physique par le biais du parapet mais également psychologique. En effet, le désespoir et les pleures ne semblent toucher que les personnages de la scène au premier plan alors qu’au deuxième, la vie semble suivre son cours à l’image des cavaliers...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La mort du christ chez saint thomas d'aquin
  • Andréa
  • Christ
  • Christ
  • Le christ
  • Andrea pozzo
  • andrea bruno
  • La passion du Christ

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !