Andromaque

Pages: 2 (264 mots) Publié le: 5 mars 2012
Synthèse 2° partie :

Agnès croit que tout ce qu’elle a fait avec Horace est une bonne chose. Elle pense n’avoir pas désobéit aux règlesstrictes qu’instaurent Arnolphe.

V 1507 : Agnès :
« Je n’entends point de mal dans tout ce que j’ai fait. »

Agnès ose enfincontredire Arnolphe sur les aspects qu’il à, du mariage. Au début de la pièce elle ne s’hasarde pas à aborder ce sujet. Mais en fin, elle s’affirme endisant réellement ce qu’elle pense. Et c’est aussi la première fois qu’elle dit à Arnolphe ce qu’elle éprouve pour Horace.

V 1515 - 1519 :Agnès :
« Il est plus pour cela selon mon goût que vous.
Chez vous le mariage est fâcheux et pénible,
Et vos discours en font uneimage terrible ;
Mais, las! Il le fait, lui, si rempli de plaisirs,
Que de se marier il donne des désirs. »
V 1520: Arnolphe :
« Ah! C’est que vous l’aimez, traitresse! »
V 1521 : Agnès :
«  Oui, je l’aime. »


Ce passage est très important c’est là où Agnèsréalise enfin qu’elle a été d’une grande sottise. On peut voir aussi qu’elle a plus ou moins changé mentalement. Son intelligence c’est développé.Cette expérience l’a fait grandir.

V 1556 -1559 : Agnès :
«  Croit-on que je me flatte, et qu’enfin, dans ma tête,
Je ne juge pasbien que je suis une bête ?
Moi-même, j’en ai honte; et, dans l’âge ou je suis,
Je ne veux plus passer pour une sotte, si je puis. »
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Andromaque
  • Andromaque
  • Andromaque
  • Andromaque
  • Andromaque
  • Andromaque
  • Andromaque
  • Andromaque

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !