Andromaque

354 mots 2 pages
• Le refus des faits d’actualité : aucun des événements importants de l’époque (Guerre de Hollande, révocation de l’Édit de Nantes...) ne sert de base à la tragédie classique. Il y a une volontaire indifférente à l’actualité : la tragédie classique est avant tout préoccupée des aspects permanents de l’être humain (ses mœurs et ses sentiments). Les thèmes seront choisis dans ce qui appartient au général (l’Antiquité par exemple).

• L’ambition de la conformité : L’auteur classique ne cherche pas à surprendre par l’invention de genres. Il reprend donc les genres définis depuis l’Antiquité : la tragédie, la fable, la comédie.
• Une application des théories d’ARISTOTE : La tragédie classique ne met en scène que de très hauts personnages (rois, reines...). Ceux-ci appartiennent à l’Histoire ou aux mythes de l’Antiquité comme pour Phèdre.
• La bienséance dite « externe » : elle vise à ne pas choquer la sensibilité ni les principes moraux du spectateur. Elle interdisait donc la représentation sur scène d’actes trop violents (meurtres, suicides...) et des allusions trop marquées à la sexualité.
d. La règle des trois unités
• L’unité de temps : la durée de l’histoire ne doit pas dépasser 24 heures. L’idéal est que la durée de l’histoire coïncide avec la durée du spectacle (3 heures environ) mais comme c’était rarement réalisable, on admettait qu’elle s’étende sur une journée. Au-delà, le décalage était trop grand et devenait préjudiciable à la vraisemblance.
• L’unité de lieu : le lieu devait être un lieu unique durant toute la pièce (pas de changements de lieu, donc pas d changements de décors). Les auteurs tragiques situent donc leur histoire dans un lieu qui peut être traversé par n’importe qui (le Roi mais aussi les valets, les confidents...) : il s’agit souvent de manière générale, du palais ou de l’antichambre.
• L’unité d’action : elle n’est pas synonyme d’action simple mais implique que tous les fils de l’intrigue soient fortement tissés et que toute action

en relation

  • Andromaque
    1102 mots | 5 pages
  • Andromaque
    579 mots | 3 pages
  • Andromaque
    742 mots | 3 pages
  • Andromaque
    1359 mots | 6 pages
  • Andromaque
    672 mots | 3 pages
  • Andromaque
    519 mots | 3 pages
  • Andromaque
    742 mots | 3 pages
  • Andromaque
    638 mots | 3 pages
  • Andromaque
    1014 mots | 5 pages
  • Andromaque
    2894 mots | 12 pages