Annalina oskaleg

Pages: 603 (150546 mots) Publié le: 17 février 2012
Une fille

A bien des égards, Lili Chahos était une fille normale. Elle était assez grande pour son âge, ses yeux étaient mordorés, ses boucles soyeuses châtain clair lui arrivaient au milieu du dos. Elle avait grandi avec une sœur et s’entendait merveilleuse bien avec elle. Lili vivait dans une agréable maison très spacieuse, elle avait un très grand jardin et même un petit bois quiséparait la maison de la route. Il y avait une allée entourée de très vieux arbres. Il n’y avait pas de voisins à proximité. Un peu plus loin il y avait une mare avec toutes sortes de poissons et de plantes. Le jardin était entretenu et l’intérieur de la villa était toujours impeccable. Lili était sympathique mais dès qu’on lui mentait, elle pouvait devenir agressive. C’était le genre de fille quisavait se défendre en cas de besoin et ses parents pouvaient lui faire confiance à ce sujet.
Etant petite, elle avait eu droit à différents animaux et s’en était toujours bien occupée. Sa sœur et elle avaient les mêmes passions. Elle avait l’art de bien choisir ses amies, soit elles étaient intelligentes, soit elles étaient d’une rare confiance. Depuis que Lili avait mis les pieds à l’école,elle avait toujours été première de classe, ce qui parfois devenait agaçant pour certains de ses professeurs qu’elle avait croisé sur son parcours scolaire. Elle avait aussi une grande culture générale acquise grâce aux multiples visites de musées, voyages à l’étranger qu’elle avait effectués avec ses parents et bien sûr grâce aux livres qu’elle avait lus. Depuis que ses parents l’avaient inscriteau collège, Lili restait avec la même fille, qui lui ressemblait énormément et les mêmes garçons. Heureusement, certains élèves acceptaient d’être amis avec elle car ce qui pouvait être épuisant en sa présence c’était de toujours avoir tort. Même les enseignants refusaient de la faire participer en classe pour que les autres enfants puissent, eux aussi, chercher et répondre aux questions posées.Pourtant, ses parents, Elisabeth et John, lui cachaient quelque chose qui allait changer sa petite vie tranquille.
C’était déjà le début des vacances d’été et Lili s’en réjouissait.
-Est-ce qu’Evy est déjà rentrée ?, demanda Lili.
-Non, si tout se passe bien, ton père doit aller la chercher à l’aéroport dans trois jours.
-Quand est-ce que tu dois recevoir les résultats de tesexamens ?, demanda John en arrivant par derrière.
-Je ne sais pas, dans la semaine je suppose, comme l’année passée.
La soirée se passa calmement, dehors au bord de l’eau. Lili lisait un livre, sa mère terminait les derniers schémas de la maison dont on l’avait nommée architecte et son père terminait de fixer les quelques planches du sol qui s’étaient décollées. Pour sa première soirée devacances, Lili alla dormir tard.
Le lendemain, elle se réveilla peu avant midi et découvrit qu’elle était seule à la maison. Un petit mot sur la table annonçait que ses parents étaient allés faire quelques courses. Vers le début de l’après-midi, elle entendit la grille s’ouvrir et elle sortit en courant accueillir ses parents. Deux jours passèrent avant qu’ils ne reçoivent une lettre d’Evy lesprévenant qu’elle arrivait le lendemain.
Ce matin là, toute la famille se réveilla avec une grande joie, ils allaient enfin revoir leur fille ainée. Une fois rentrée, Evy emmena une valise au grenier. Elle redescendit le plus vite possible et s’incrusta dans la chambre de Lili.
-Alors, qu’as-tu à me raconter ?, demanda-t-elle en s’affalant sur le lit.
-Rien, je suis restée la meilleure toutel’année et je vais bientôt recevoir les résultats de mes examens.
Lili voulait savoir la même chose sur sa sœur, mais toutes les fois où elle revenait chez elle, Evy évitait le sujet. Lili avait appris à ne plus poser de questions ni sur ses cours, ni sur son école et encore moins sur ses amies.
Le lendemain, Lili demanda pour aller se promener dans le parc. Ses parents...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !