antholgie sur la littérature française : e poésie

3323 mots 14 pages
Moyen-Age

Christine De Pisan
L'épistre au dieu D'amour
1399
« L'homme descend de la femme »

Texte original :
Et ainsi sont les femmes diffamées
De pluseurs gens et a grant tort blasmées
Et de bouche et en pluseurs escrips,
Ou qu'il soit voir ou non, tel est li crys.
Mais, qui qu'en ait mesdit ou mal escript,
Je ne truis pas en livre n'en escript […]

N'euvangile qui nul mal en tesmoigne,
Mais maint grant bien, mainte haulte besoigne,
Grant prudence, grant sens et grant constance,
Perfaitte amour […]

Grant charité, fervente volenté,
Ferme et entier corage entalenté
À Dieu servir et vraye preuve en firent […]

Fors des femmes fu de tous delaissié
Le doulz Jhesus, navré, mort et blecié.[...]

Quelz grans maulz donc en pevent estre diz ?
Par desservir n'ont elles paradis ?
De quelz crismes les peut on accuser ?[...]

Par ces preuves justes et veritables
Je conclus que tous hommes raisonables
Doivent femmes prisier, cherir, amer,
Et ne doivent avoir cuer de blasmer
Elles de qui tout homme est descendu. [...]
Traduction :
Et ainsi sont les femmes diffamées
Par tant de gens et à grand tort blâmées
En paroles et dans plusieurs écrits,
Où qu'il soit, vrai ou non, tel est le cri. .
Mais, quoi qu'on en ait médit ou mal écrit,
Je ne trouve aucun livre ni récit […]

Aucun Evangile qui du mal des femmes témoigne
Mais maint grand bien, mainte haute valeur,
Grande prudence, grande sagesse et grande constance,
Parfait amour [...]

Grande charité, fervente volonté,
Ferme et entier courage assumé
De servir Dieu, et vraie preuve elles en firent. […]

Hormis les femmes, [Jésus] fut de tous délaissé, blessé, mort et décomposé. […]

Quoi de mauvais donc [sur les femmes] peut être dit ?
Par leur mérite, n'ont-elles pas droit au paradis ?
De quels crimes peut-on les accuser ? […]

Par ces preuves justes et véritables
Je conclus que tous les hommes raisonnables
Doivent considérer les femmes, les chérir,

en relation

  • Jaccottet
    63956 mots | 256 pages