Anthologie (1)

Pages: 7 (1687 mots) Publié le: 25 mai 2013
Anthologie

« Le topo de la fuite du temps »

Sonnets pour Hélène (1578)

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant :
« Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle ! »
Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de monnom ne s'aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.
Je serai sous la terre, et, fantôme sans os,
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,
Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

Pierre de Ronsard

Explication : Le poèteinsiste sur la beauté d’Hélène, sa jeunesse et la vie. Ronsard est conscient du temps qui passe, mais il veut prolonger la beauté en souhaitant la rendre immortelle.
Ronsard met en avant : le carpe diem « cueille le jour » et l’immortalité.
Il est réaliste puisqu’il parle de sa mort et est réaliste envers Hélène lorsqu’il évoque la vieillesse de celle-ci.
Le poète veut faire passer un message aulecteur en lui faisant comprendre qu’il faut vivre le présent afin de vaincre la mort.

Amours de Claudine (1556)
Claudine, avec le temps tes grâces passeront,Ton jeune teint perdra sa pourpre et son ivoire,Le ciel qui te fit blonde un jour te verra noire,Et, comme je languis, tes beaux yeux languiront.
Ceux que tu traites mal te persécuteront,Ils riront de l'orgueil qui t'en fait tantaccroire,Ils n'auront plus d'amour, tu n'auras plus de gloire,Tu mourras, et mes vers jamais ne périront.
O cruelle à mes vœux ou plutôt à toi-même,Veux-tu forcer des ans la puissance suprême,Et te survivre encore au-delà du tombeau ?
Que ta douceur m'oblige à faire ton imageEt les ans douteront qui parut le plus beau,Ou mon esprit ou ton visage.
Guillaume Colletet
Explication :

Remordsposthumes (1857)
Et lorsque tu n'auras pour alcôve et manoirQu'un caveau pluvieux et qu'une fosse creuse ;Quand la pierre, opprimant ta poitrine peureuseEt tes flancs qu'assouplit un charmant nonchaloir,Empêchera ton cœur de battre et de vouloir,Et tes pieds de courir leur course aventureuse,Le tombeau, confident de mon rêve infini(Car le tombeau toujours comprendra le poète),Durant ces grandes nuitsd'où le somme est banni,Te dira : " Que vous sert, courtisane imparfaite,De n'avoir pas connu ce que pleurent les morts ? "- Et le ver rongera ta peau comme un remords.
Charles Baudelaire
Explication : Baudelaire ne conçoit pas la mort comme un repos, n'as pas peur de la mort, il en fait son ami et il la fait parler par l'intermédiaire du « tombeau ». La mort permet à Baudelaire de sevenger de son amante. Il veut qu'elle soit rongée par les remords et ne puisse pas se reposer dans son tombeau. Pour lui, le temps est précieux : il faut profiter au maximum de chaque instant.

A Madame G
Dans dix ans d’ici seulement,Vous serez un peu moins cruelle.C’est long, à parler franchement.L’amour viendra probablementDonner à l’horloge un coup d’aile.
Votre beauté nous ensorcelle,Prenez-ygarde cependant :On apprend plus d’une nouvelleEn dix ans.
Quand ce temps viendra, d’un amantJe serai le parfait modèle,Trop bête pour être inconstant,Et trop laid pour être infidèle.Mais vous serez encor trop belle
Alfred de Musset
Explications : ?

L'Horloge (1857)
Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible,Dont le doigt nous menace et nous dit: "Souviens-toi!Les vibrantes Douleursdans ton cœur plein d'effroiSe planteront bientôt comme dans une cible;
Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizonAinsi qu'une sylphide au fond de la coulisse;Chaque instant te dévore un morceau du déliceA chaque homme accordé pour toute sa saison.
Trois mille six cents fois par heure, la SecondeChuchote : Souviens-toi! - Rapide, avec sa voixD'insecte, Maintenant dit Je suis Autrefois,Et j'ai...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Paris Anthologie 1
  • Anthologie de poésie(1°s)
  • 1 Si J Ai Choisit Le The Me De La Mort Pour Cette Anthologie
  • Anthologie
  • Anthologie
  • Anthologie
  • anthologie
  • Anthologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !