Anthologie de poèmes

Pages: 10 (2260 mots) Publié le: 13 mars 2011
Le « Sonnet XIII » du recueil Les regrets de Du Bellay a été écrit en 1558, donc durant la deuxième moitié du XVIème siècle. Durant cette période, la France était en pleine Renaissance ainsi que dans l’Humanisme. Le système féodal était encore d’actualité, c’est-à dire que l’on faisait encore la distinction entre le Clergé, la Noblesse et le Tiers-Etat.

Maintenant je pardonne à la doucefureur
Qui m'a fait consumer le meilleur de mon âge,
Sans tirer autre fruit de mon ingrat ouvrage
Que le vain passe-temps d'une si longue erreur.

Maintenant je pardonne à ce plaisant labeur,
Puisque seul il endort le souci qui m'outrage,
Et puisque seul il fait qu'au milieu de l'orage,
Ainsi qu'auparavant, je ne tremble de peur.

Si les vers ont été l'abus de ma jeunesse,
Les vers serontaussi l'appui de ma vieillesse,
S'ils furent ma folie, ils seront ma raison,

S'ils furent ma blessure, ils seront mon Achille,
S'ils furent mon venin, le scorpion utile
Qui sera de mon mal la seule guérison.

Sonnet XIII, du Bellay, Les Regrets

Ce poème présente une personne qui fait un parallèle entre « l’avant et l’après », qui montre les similitudes qui existent quand aux raisons qu’ila d’écrire, ainsi que les différances qui en découlent. En effet, ce qui pouvait être perçu comme des choses négatives semblent se transformer en positif, bien qu’il s’agisse d’écriture.

Nous ne connaissons pas la datte exacte de création de ce poème, mais nous connaissons le contexte dans lequel l’auteur, Jean-Ogier de Gombauld a vécu. Nous savons qu’entre le XVI et le XVII, la France aconnu de nombreux troubles au niveau politique, surtout dut aux guerres et aux alternances de régimes. Dans le même temps, le « Grand Siècle » voit apparaitre un développement au niveau littéraire et culturel, avec le début des salons par exemple. Les sonnets de cette époque sont caractérisés par leur abondance de figures de style et leur langue subtile, d’où leur complexité.

Cette source de mort,cette homicide peste, Ce péché, dont l’enfer a le monde infecté, M’a laissé pour tout être, un bruit d’avoir été, Et je suis de moi-même une image funeste. L’Auteur de l’univers, le Monarque céleste S’était rendu visible en ma seule beauté ; Ce vieux titre d’honneur qu’autrefois j’ai porté, Et que je porte encore, est tout ce qui me reste. Mais c’est fait de ma gloire, et je ne suis plus rien,Qu’un fantôme qui court après l’ombre d’un bien, Ou qu’un corps animé du seul vers qui le ronge. Non, je ne suis plus rien, quand je veux m’éprouver, Qu’un esprit ténébreux, qui voit tout comme en songe, Et cherche incessamment ce qu’il ne peut trouver.

Jean-Ogier de Gombauld (1576- 1666)

Ce poème montre le ressenti d’un Homme qui ne se considère plus que comme une âme qui rode sur terre. Onressent dans ses paroles la nostalgie de sa jeunesse et l’on est transporté par l’émotion qu’il nous transmet en nous dévoilant ce qu’il pense de ce qu’il est devenu au fil du temps.

Le XVIIème siècle, ou « Gand Siècle », est celui de Louis XIV. Le roi soleil montre une image rayonnante de la France, bien que son pouvoir, qui devient peu à peu absolu, cache de graves inégalités sociales. En effet,paysans, domestiques et artisans vivent dans la misère et des difficultés religieuses apparaissent. Au niveau artistique, la Clacissisme fait son entrée. Il est caractérisé par la rigueur de la pensée, des structures, la clarté, …

Accablé de paresse et de mélancolie, Je rêve dans un lit où je suis fagoté, Comme un lièvre sans os qui dort dans un pâté, Ou comme un Don Quichotte en sa mornefolie. Là, sans me soucier des guerres d’Italie, Du comte Palatin, ni de sa royauté, Je consacre un bel hymne à cette oisiveté Où mon âme en langueur est comme ensevelie. Je trouve ce plaisir si doux et si charmant, Que je crois que les biens me viendront en dormant, Puisque je vois déjà s’en enfler ma bedaine, Et hais tant le travail, que, les yeux entrouverts, Une main hors des draps, cher...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie poèmes
  • Anthologie de poèmes
  • Anthologie de poèmes
  • Anthologie poèmes
  • Anthologie poèmes
  • Anthologie des poèmes
  • Anthologie de poèmes
  • Anthologie de poèmes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !