Anthologie de poèmes

Pages: 5 (1158 mots) Publié le: 13 novembre 2011
Joachim DU BELLAY   (1522-1560) Les Regrets

Ronsard, j'ai vu l'orgueil des colosses antiques

Ronsard, j'ai vu l'orgueil des colosses antiques, 
Les théâtres en rond ouverts de tous côtés, 
Les colonnes, les arcs, les hauts temples voûtés, 
Et les sommets pointus des carrés obélisques.

J'ai vu des empereurs les grands thermes publiques, 
J'ai vu leurs monuments que le temps adomptés, 
J'ai vu leurs beaux palais que l'herbe a surmontés, 
Et des vieux murs romains les poudreuses reliques.

Bref, j'ai vu tout cela que Rome a de nouveau,
De rare, d'excellent, de superbe et de beau :
Mais je n'y ai point vu encore si grand chose

Que cette Marguerite, où semble que les cieux, 
Pour effacer l'honneur de tous les siècles vieux, 
De leurs plus beaux présents ontl'excellence enclose.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Charles BAUDELAIRE   (1821-1867) Les fleurs du mal

La rançon

L'homme a, pour payer sa rançon,
Deux champs au tuf profond et riche,
Qu'il faut qu'il remue et défriche
Avec le fer de la raison ;

Pourobtenir la moindre rose,
Pour extorquer quelques épis,
Des pleurs salés de son front gris
Sans cesse il faut qu'il les arrose.

L'un est l'Art, et l'autre l'Amour.
- Pour rendre le juge propice,
Lorsque de la stricte justice
Paraîtra le terrible jour,

Il faudra lui montrer des granges
Pleines de moissons, et des fleurs
Dont les formes et les couleurs
Gagnent le suffrage des Anges.Joachim DU BELLAY   (1522-1560) Les antiquités de Rome

Ni la fureur de la flamme enragée

Ni la fureur de la flamme enragée,
Ni le tranchant du fer victorieux,
Ni le dégât du soldat furieux,
Qui tant de fois, Rome, t'a saccagée,

Ni coup sur coup ta fortune changée,
Ni le ronger des siècles envieux,
Ni le dépit des hommes et des dieux,
Ni contre toi ta puissance rangée,

Nil'ébranler des vents impétueux,
Ni le débord de ce dieu tortueux
Qui tant de fois t'a couvert de son onde,

Ont tellement ton orgueil abaissé,
Que la grandeur du rien qu'ils t'ont laissé
Ne fasse encore émerveiller le monde,

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Théophile GAUTIER   (1811-1872)  Lacomédie de la mort

La caravane

La caravane humaine au Sahara du monde,
Par ce chemin des ans qui n'a pas de retour,
S'en va traînant le pied, brûlée aux feux du jour,
Et buvant sur ses bras la sueur qui l'inonde.

Le grand lion rugit et la tempête gronde ;
A l'horizon fuyard, ni minaret, ni tour ;
La seule ombre qu'on ait, c'est l'ombre du vautour,
Qui traverse le ciel cherchant saproie immonde.

L'on avance toujours, et voici que l'on voit
Quelque chose de vert que l'on se montre au doigt :
C'est un bois de cyprès semé de blanches pierres.

Dieu, pour vous reposer, dans le désert du temps,
Comme des oasis, a mis les cimetières :
Couchez-vous et dormez, voyageurs haletants.

Louise LABÉ   (1524-1566) Sonnets

Ô longs désirs, ô espérances vaines

Ô longsdésirs, ô espérances vaines,
Tristes soupirs et larmes coutumières
A engendrer de moi maintes rivières,
Dont mes deux yeux sont sources et fontaines !

Ô cruautés, ô durtés inhumaines,
Piteux regards des célestes lumières,
Du coeur transi ô passions premières,
Estimez-vous croître encore mes peines ?

Qu'encor Amour sur moi son arc essaie,
Que nouveaux feux me jette et nouveaux dards,
Qu'ilse dépite, et pis qu'il pourra fasse :

Car je suis tant navrée en toutes parts
Que plus en moi une nouvelle plaie,
Pour m'empirer, ne pourrait trouver place.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Paul VERLAINE   (1844-1896) Romances sans paroles

Ô triste, triste était mon âme

Ô triste,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie poèmes
  • Anthologie de poèmes
  • Anthologie de poèmes
  • Anthologie poèmes
  • Anthologie poèmes
  • Anthologie des poèmes
  • Anthologie de poèmes
  • Anthologie de poèmes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !