Anthologie poétique + création personnelles

Pages: 9 (2219 mots) Publié le: 1 février 2011
Dylan Verstraete n°28 5B

Thème : La guerre

Introduction

Jour :Lettres de soldats

«Tu ne peux savoir, ma mère aimée, ce que l’homme peut faire contre l’homme. Voici cinq jours que mes souliers sont gras de cervelles humaines, que j’écrase des thorax, que je rencontre des entrailles. Les hommes mangent le peuqu’ils ont, accotés à des cadavres. Le régiment a été héroïque: nous n’avons plus d’officiers.» (Lettre d’Eugène-Emmanuel Lemercier à sa mère, 22 février 1915)

«Cette guerre est ignoble: j’ai été, pendant quatre jours, souillé de terre, de sang, de cervelle. J’ai reçu à travers la figure un paquet d’entrailles, et sur la main une langue, à quoi l’arrière-gorge pendait... [...] Je suis écœuré,saoul d’horreur.» (Lettre de Maurice Genevoix, 1915)

Jour :Exécution

La balle laboura son âme
Son regard transperçant ses bourreaux
Une rivière de sang abreuvant ses paroles
réveillées par la surprise
soudaine révélation
médiocrité humaine.
C’était au mois de mai,
un jour de printemps
Un oiseau se baigna dans la mare
érubescente
l’œil mouillé, il regarda les hommes
ivresLa beauté les avait quittés
Ils n’étaient que des marionnettes
de guerre

Jour :La Lettre

A la lueur d’une bougie
Je t’écris ces quelques mots
Ces quelques mots pour dire qu’ici
On monte au front c’est pour bientôt

Mais ne t’inquiètes pas pour moi
J’ai la santé juste de l’ennui
Courage, confiance, priez pour moi
Nous serons bientôt réunis

C’est de la tranchée que j’écrisJe n’ai pas une minute à moi
Alors comment vont les petits
Toujours sans nouvelles de toi

Surtout écris moi tous les jours
J’ai des heures de nostalgie
Le danger m’effraye à mon tour
Y’a t’il encore des jours des nuits

Je joins quelques photographies
Celle du soldat sous le pommier
Pourrait faire oublier qu’ici
Nos joies de gosse sont envolées

J’espère quand même que mon étoile
Mefera revenir au monde
Que tout ne finira pas mal
Dans cette boue, cette guerre immonde

Jour :Le dormeur du val

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le fraiscresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côtédroit.

Jour :Le Cauchemar

Vers le vide
il se précipite, cet homme
dans les rues de cette ville sans nom

Sous un ciel rouge de flammes, de bruits
il ne s’arrête pas pour regarder autour de lui
il n’a pas le temps

Un cri, «tourne vite
non, pas par-là
vite! rejoins les autres, quels autres?»

Tête basse, il suit les lignes
il suit son ombre
ne voyant même pas les bâtiments surle coté

Il n’entend que cette voix qui lui dit
«cours, vas-y, plus vite»

Le son d’acier qui frappe les murs
frappe encore dans sa tête
Est-ce qu’ils sont là? il ne le sait pas

Il continue comme une bête
c’est le renard coincé par des chiens
qui veulent le déchiqueter
Il a peur

Il entre vite dans le jardin
les arbres le soulagent
ils filtrent la lumière éclatante, éblouissanteL’herbe mouillée lui fait penser à des jours plus tranquilles

Il ferme les yeux, tout se calme
mais ces couleurs, ces bruits, pèsent sur lui
Il entend toujours cette voix qui lui dit
«vas-y plus vite, cours, cours, cours»

Puis il la sent dans toute sa richesse
doucement lui percer la peau, la chair, le cœur
Petit à petit le film se ralentit devant ses yeux
et il se réjouit

Tout...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie poétique
  • anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poetique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poétique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !