Anthologie poétique

Pages: 6 (1481 mots) Publié le: 31 décembre 2014
Anthologie Poétique :
La femme noire


Jean-Frédéric Bazille - La négresse aux pivoines




Hind Amraoui Première SB
Préface

«Je brûle de peindre celle qui m'est apparue si rarement et qui a fui si vite, comme une belle chose regrettable derrière levoyageur emporté dans la nuit. Comme il y a longtemps déjà qu'elle a disparu ! Elle est belle, et plus que belle, elle est surprenante. En elle le noir abonde: et tout ce qu'elle inspire est nocturne et profond»
Baudelaire, «Petits Poèmes en Prose»

Il est impossible d’enfermer la poésie dans une définition unique parce qu’elle prend trop de formes diverses.
Pierre Emmanuel : « Chaque poèteintègre le monde d’une façon qui n’est qu’à lui »
Le poète est un artiste, il a une connaissance plus profonde du monde et des hommes. Il a une mission : dévoiler aux autres un monde extérieur mais surtout un monde intérieur. Le poète a la capacité de créer un nouvel univers en transformant la réalité et il peut s’exprimer dans un langage original.
Baudelaire : « Un poète est un traducteur, undéchiffreur »
Par ailleurs, le poète peut s’engager par ses idées, ses émotions, ses prises de position sur le monde qui l’entoure. En outre c'est une force de contestation des habitudes, propre à dénoncer la violence, les malheurs et à célébrer la liberté: la poésie engagée.
Tahar Ben Jelloun : « Notre arme, c’est la poésie. Notre arme, c’est la beauté »

J’ai choisis ce thème car peu de poète s’yintéressent et surtout peu de lecteurs y prêtent attention. Le but de mon anthologie est de découvrir un monde qui m’est inconnu et de partager cela dans mon lycée. En effet, ce thème permet d’illustrer le genre poétique dans la mesure où il à la fois portrait, expression de sentiments et poésie engagée concernant le racisme.


Ce corpus est constitué de :-« Femme noire » 1944, Léopold Sédar Senghor, Chants d'ombre -« Masque nègre » 1945, Léopold Sédar Senghor, Chants d'ombre - « Rama kam » 1952, David Diop - « A ma mère » 1953, Camara Laye, L’enfantnoir - « Femme noire » 2003, Jacques François Dussottier
Le recueil est organisé suivant un ordre chronologique de façon à suivre l’évolution du thème de la femme noire en poésie au XXème siècle















Femme Noire est un poème de Léopold Sédar Senghor sur la négritude extrait du recueil Chants d'ombre. Contre lecolonialisme et revendique la culture noire, la façon de voir, le langage, le continent africain, le métissage. Publié après la seconde guerre mondiale. Ce poème est une ode à l’amour, à la femme, à la terre africaine.
« Femme noire » 1944
Femme nue, femme noire
Vétue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J'ai grandi à ton ombre; la douceurde tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu'au cœur de l'Eté et de Midi,
Je te découvre, Terre promise, du haut d'un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l'éclair d'un aigle

Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Ventd'Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l'athlète, aux flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau.

Délices des jeux de l'Esprit, les reflets de l'or...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poetique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • Anthologie poétique
  • anthologie poétique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !