Anthologie sur la gourmandise

Pages: 6 (1442 mots) Publié le: 10 juin 2012
Table des matières.


1. Introduction.


2. Renaissance : (1530 – 1560)

Joachim Du Bellay, « Si fruits, raisins et blés et autres telles choses. »

3. Baroque: (1570 – 1660)


Marc-Antoine Girard Saint Amant, « Le fromage. »

4. Classicisme: (1660 – 1715)


Jean De La Fontaine, « La grenouille veut se faire aussi grosse que le bœuf. »

5. Romantisme:(1800 – 1850)

Victor Hugo, « Quand les guignes furent mangées. »

6. Parnasse: (1865 – 1880)


Arthur Rimbaud, « Faim. »

7. Symbolisme: (1870 – 1900)


Albert Samain, « La cuisine. »


8. Bibliographie







Introduction.









La poésie a régné durant des siècles et des siècles. De nos jours, nous croyons qu’elle a disparue, que pluspersonne ne s’y intéresse réellement, mais ce n’est pas le cas ! Dans cette anthologie, j’ai choisi divers poèmes que j’apprécie sur le thème de la gourmandise. Pourquoi la gourmandise ? Parce qu’elle nous entoure partout, que ce soit une odeur de gâteau, de pain frais, d’un parfum goûteux, tous les jours nous sommes face à cette gourmandise ; la nourriture. La nourriture peut remplacer un manqueindescriptible ou même nous épanouir. La gourmandise est un bonheur éphémère que l’on peut encore et encore savourer.








Dans cette anthologie, j’ai décidé de prendre et analyser les poèmes suivants : « Si fruits, raisins et blés et autres telles choses. » de Joachim Du Bellay, « Le Fromage » de Marc-Antoine Girard Saint Amant, « La grenouille veut se faire aussi grosse que lebœuf. » de Jean de La Fontaine, « Quand les guignes furent mangées. » de Victor Hugo, « Faim » de Arthur Rimbaud et « La cuisine » de Albert Samain. Certains poèmes seront illustrés par des peintures.





"La gourmandise est un rêve de bouche autour duquel on tourne longuement avant de le satisfaire. C'est un rêve énorme comme un soufflé ou de la barbe-à-papa, à côté, avant, au-delà, après, endehors, en plus de l'apaisement de la faim. Elle est à la nécessité de se nourrir ce que le galon brodé est à la nécessité d'être vêtu, ce que l'art est à la beauté du monde."

Jean-François Le Garrec.






Renaissance.

« Si fruits, raisins et blés et autres telles choses. »

Si fruits, raisins et blés, et autres telles choses,
Ont leur tronc, et leur cep, et leur semence aussi,Et s'on voit au retour du printemps adouci
Naître de toutes parts violettes et roses :

Ni fruits, raisins, ni blés, ni fleurettes décloses
Sortiront, viateur, du corps qui gît ici :
Aulx, oignons, et porreaux, et ce qui fleure ainsi,
Auront ici dessous leurs semences encloses.

Toi donc, qui de l'encens et du baume n'as point,
Si du grand Jules tiers quelque regret te point,
Parfume sontombeau de telle odeur choisie :

Puisque son corps, qui fut jadis égal aux dieux,
Se soulait* paître ici de tels mets précieux,
Comme au ciel Jupiter se paît de l'ambroisie.

Joachim Du Bellay (1522-1560)

















Baroque.

« Le fromage. »

Assis sur le bord d'un chantier
Avec des gens de mon métier,
C'est-à-dire avec une troupe
Qui ne jure que par lacoupe,
Je m'écrie, en lâchant un rot :
Béni soit l'excellent Bilot !
Il nous a donné un fromage
A qui l'on doit bien rendre hommage.
Ô Dieu ! quel manger précieux !
Quel goût rare et délicieux !
Qu'au prix de lui ma fantaisie
Incague la sainte Ambroisie !
Ô doux Cotignac de Bacchus !
Fromage, que tu vaux d'écus !
Je veux que ta seule mémoire
Me provoque à jamais à boire.

A genoux,enfants débauchés,
Chers confidents de mes péchés,
Sus ! qu'à pleins gosiers on s'écrie
Béni soit le terroir de Brie ;
Béni soit son plaisant aspect,
Qu'on n'en parle qu'avec respect,
Que ses fertiles pâturages
Soient à jamais exempts d'orages ;
Que Flore avec ses beaux atours,
Exerçant mille amoureux tours
Sur une immortelle verdure,
Malgré la barbare froidure
Au visage morne et glacé,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La gourmandise
  • La gourmandise
  • Eloge gourmandise
  • Commentaire sur une gourmandise
  • La gourmandise commentaire
  • Eloge de la gourmandise
  • éloge paradoxal de la gourmandise
  • Anthologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !