Anthologie sur la mélancolie

Pages: 6 (1351 mots) Publié le: 12 janvier 2011
La mélancolie
De Socrate à Sartre, d’Homère à Virginia Woolf, on a désigné la mélancolie sous des termes divers selon les disciplines et les époques : bile noire, dépression, mal du siècle, soleil noir, spleen, mal de vivre. Ce malaise a suscité des œuvres exceptionnelles. Dans la poésie Française, mais également dans la poésie étrangère, comme par exemple la poésie chinoise, qui m'a beaucoupintéressée dans la rédaction de cette anthologie.

L'horloge
Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : " Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau dudélice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! - Rapide, avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu'il ne faut paslâcher sans en extraire l'or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide. 

Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs,vieux lâche ! il est trop tard ! "
Charles Baudelaire
Je hais plus que la mort un jeune casanier,
Qui ne sort jamais hors, sinon aux jours de fêtes,
Et craignant plus le jour qu'une sauvage bête,
Se fait en sa maison lui-même prisonnier.
Mais je ne puis aimer un vieillard voyager, 
Qui court deçà, delà, et jamais ne s'arrête,
Ains* des pieds moins léger que léger de la tête,*Ains==Mais
Ne séjournejamais non plus qu'un messager.
L'un sans se travailler en sûreté demeure,
L'autre, qui n'a de repos jusques à tant qu'il meure,
Traverse nuit et jour mille lieux dangereux;
L'un passe riche et sot heureusement sa vie,
L'autre, plus souffreteux qu'un pauvre qui mendie,
S'acquiert en voyageant un savoir malheureux.
Du Bellay

Offert à Pa,
lettré retiré du pays de Oey

Les hommes passentleur vie isolés les uns des autres
Ils sont comme des étoiles qui se meuvent sans se rencontrer
Le soir de ce jour, quel heureux soir est-ce donc,
Pour que la même lampe nous éclaire tous deux !

Combien peu durent l’adolescence et la jeunesse !
Déjà les cheveux de nos tempes indiquent le déclin de notre âge ;
Déjà la moitié de ceux que nous avons connus ne sont plus que des esprits.
Jesuis pénétré d’une telle émotion que je me sens brûlé jusqu’au fond de l’âme.

Aurais-je pensé qu’après vingt années,
Je me retrouverais dans votre maison ?
Quand je vous quittai vous n’étiez point marié encore,
Et voilà que des garçons et des filles ont tout à coup surgi autour de vous.

Ils accueillent affectueusement le vieil ami du chef de la famille,
On lui demande de quel pays ilarrive ;
Et, tandis que les questions et les réponses se succèdent,
Jeunes garçons et jeunes filles s’empressent d’apporter du vin.

Malgré la nuit et malgré la pluie, ils vont cueillir les légumes printaniers ;
Au riz nouvellement cuit ils ajoutent du millet jaune.
L’hôte ne se lasse point de répéter combien il est joyeux de cette rencontre inespérée ;
Et bientôt l’on a bu dix grandes tasses,sans s’en apercevoir.

Dix grandes tasses ont été bues. Cependant ma raison n’est point égarée ;
Mais je suis touché profondément de retrouver si vive notre vieille amitié.
Demain, il faudra mettre encore entre nous des montagnes aux cimes nuageuses,
Et, pour nous deux, l’avenir redeviendra la mer sans horizon.

Du Fu, poète du VIIIème siècle, poème chinois.
Le lac
Ainsi, toujours...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie sur la mélancolie
  • Anthologie: de la mélancolie au mal de vivre
  • Anthologie sur la souffrance et la melancolie
  • Anthologie poème thème mélancolie
  • Anthologie de poèmes sur la mélancolie
  • Mélancolie
  • Mélancolie
  • melancolie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !