Anthologie sur la mort

Pages: 6 (1492 mots) Publié le: 22 mai 2013
Anthologie sur le thème de la mort.

Pour mon anthologie, j’ai choisi le thème de la mort car les poèmes concernant ce thème que j’ai sélectionné sont parmi ceux des plus connus et parmi les plus intéressants. Je les ai classés en fonction de mes préférences en terminant par mes favoris. Depuis la nuit des temps, l’homme est victime de la mort et s’en sert comme inspiration pour son œuvrelittéraire. Tout au long de mon anthologie je vais présenter plusieurs poèmes du 16e au 20e siècle, c'est pour cela que je pense qu'en lisant celle-ci nous pouvons être intéressés.

Poème n°1
Pierre de Ronsard, Sur la mort de Marie.

Comme on voit sur la branche au mois de Mai la roseEn sa belle jeunesse, en sa première fleurRendre le ciel jaloux de sa vive couleur,Quand l’Aube de ses pleurs aupoint du jour l’arrose :La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,Embaumant les jardins et les arbres d’odeur :Mais battue ou de pluie, ou d’excessive ardeur,Languissante elle meurt feuille à feuille déclose :Ainsi en ta première et jeune nouveauté,Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,La Parque t’a tuée, et cendre tu reposes.Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,Ce vase pleinde lait, ce panier plein de fleurs,Afin que vif, et mort, ton corps ne soit que roses.

Poème n°2
Jean de La Fontaine, La mort et le bûcheron.

Un pauvre Bûcheron tout couvert de ramée,Sous le faix du fagot aussi bien que des ansGémissant et courbé marchait à pas pesants,Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.Enfin, n'en pouvant plus d'effort et de douleur,Il met bas son fagot, il songe àson malheur.Quel plaisir a-t-il eu depuis qu'il est au monde ?En est-il un plus pauvre en la machine ronde ?Point de pain quelquefois, et jamais de repos.Sa femme, ses enfants, les soldats, les impôts,Le créancier, et la corvéeLui font d'un malheureux la peinture achevée.Il appelle la mort, elle vient sans tarder,Lui demande ce qu'il faut faireC'est, dit-il, afin de m'aiderA recharger ce bois ; tune tarderas guère.Le trépas vient tout guérir ;Mais ne bougeons d'où nous sommes.Plutôt souffrir que mourir,C'est la devise des hommes.

Poème n°3
Victor Hugo, Demain, dès l'aube...

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.Je marcherai lesyeux fixés sur mes pensées,Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombeUn bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

Poème n°4
Paul Verlaine, Adieu.

Hélas! je n'étais pas fait pour cette haine Et pour ce mépris plus forts que moi que j'ai. Mais pourquoi m'avoir fait cet agneau sans laine Et pourquoi m'avoir fait ce coeur outragé ?J'étais né pour plaire à toute âme un peu fière, Sorte d'homme en rêve et capable du mieux, Parfois tout sourire et parfois tout prière, Et toujours des cieux attendris dans les yeux ;Toujours la bonté des caressessincères, En dépit de tout et quoi qu'il y parût, Toujours la pudeur des hontes nécessaires Dans l'argent brutal et les stupeurs du rut ;Toujours le pardon, toujours le sacrifice ! J'eus plus d'un des torts, mais j'avais tous les soins. Votre mère était tendrement ma complice, Qui voyait mes torts et mes soins, elle, au moins.Elle n'aimait pas que par vous je souffrisse. Elle est morte et j'ai prié surson tombeau ; Mais je doute fort qu'elle approuve et bénisse La chose actuelle et trouve cela beau.Et j'ai peur aussi, nous en terre, de croire Que le pauvre enfant, votre fils et le mien, Ne vénérera pas trop votre mémoire, Ô vous sans égard pour le mien et le tien.Je n'étais pas fait pour dire de ces choses, Moi dont la parole exhalait autrefois Un épithalame en des apothéoses, Ce chant du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie mort
  • Anthologie de la mort
  • Anthologie de la mort
  • anthologie sur la mort
  • Anthologie sur la mort
  • Anthologie la mort
  • Anthologie mort
  • Anthologie sur la mort

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !