Anthologie

Pages: 9 (2062 mots) Publié le: 22 mai 2013
Anthologie

Préface:

Dans ce recueil de poésies le thème sera la Nature. Que se soit forme de paysages par exemple la montagne, ou sous forme animales ou végétales celle-ci est très fréquente aussi bien dans les poésies actuelles comme chez l'auteur Charles JULIET, que dans les poèmes plus anciens, comme « En la Forest de Longue attente », texte de Marie de CLAIRE, et datent du XVeme siècle.La Nature sera utilisée sous différentes formes dans les poèmes de cette anthologie. Celle qui revient le plus est la personnification, souvent utilisée par dans la fable. Les annimaux deviennent des personnages dotés de la parole, et de sentiments, ou des élements du paysage comme le prouve « La montagne qui accouche » de Jean de LAFONTAINE, et « La rivière et la prairie » de Jacques CAZOTTE.Les poètes aiment symboliser la vie à travers la rose par exemple, comme l'a fait Bonaventure DES PÉRIERS dans son poème « Des roses », et Pierre de RONSARD dans « Mignonne, allons voir si la rose ». Charles BAUDELAIRE quant à lui utilise l'albatros pour représenter le poète car celui-ci est habile dans les airs autant que le poète avec l'écriture, mais quand celui-ci se retouve sur la terreferme il est maladroit, comme peut l'être le poète en société.
Dans certaines oeuvres comme « Nuite de neige » de Guy de MAUPASSANT, ou «  Sous le soleil » de Albert LOZEAU, l'auteur se contente de décrire la Nature telle qu'il la voit, comme un peintre le ferait avec un tableau.
La Nature est un modèle pour Charles JUILIET qui dans son poème parle du Maronnier comme un arbre puissant, qui garde unpanache même après le passage de l'hiver.
Dans cette anthologie le poème que j'ai préféret est « Le pélican » de
Rober DESNOS. Il est rapide, les rîmes sont toutes les même, de plus il est umoristique, mais logique a la fois dans sa moral est sont histoire.
Ce recueil permet de constater que la Nature est une vaste source d'inspiration dans la poèsie française, à toutes les époque, de la fin duMoyen-Age à l'époque contemporaine.

XVeme siècle:
En la forest de Longue AttenteEn la forest de Longue Attente Entrée suis en une sente Dont oster je ne puis mon cueur, Pour quoy je vis en grant langueur, Par Fortune qui me tourmente.Souvent Espoir chacun contente, Excepté moy, povre dolente, Qui nuit et jour suis en douleur En la forest de Longue Attente.Ay je dont tort, se je garmente*Plusque nulle qui soit vivante ? Par Dieu, nannil, veu mon malheur, Car ainsi m'aid mon Createur Qu'il n'est peine que je ne sente En la forest de Longue Attente.(*) je me lamente
Marie de CLÈVES   (1426-1487)

Des rosesUn jour de may, que l'aube retournee Rafraischissoit la claire matinee, Afin d'un peu recreer mes esprits, Au grand verger, tout le long du pourpris Me promenois par l'herbefraische et drue, Là où je vis la rosee espandue. L'aube naissante avoit couleur vermeille Et vous estoit aux roses tant pareille Qu'eussiez douté si la belle prenoit Des fleurs le teint, ou si elle donnoit Aux fleurs le sien, plus beau que nulles choses :Un mesme teint avoient l'aube et les roses. [...]Et dis ainsi : las ! à peine sont nees Ces belles fleurs qu'elles sont jà fanees ; Et, tant de biensque nous voyons fleurir, Un mesme jour les fait naistre et mourir :Mais si des fleurs la beauté si peu dure, Ah ! n'en faisons nulle plainte à Nature.Des roses l'aage est d'autant de duree Comme d'un jour la longueur mesuree [...]Or, si ces fleurs un seul instant ravit, Ce néanmoins, chacune d'elle vit Son aage entier. Vous donc, jeunes fillettes, Cueillez bientost les rosesvermeillettes, Puisque la vie, à la mort exposee, Se passe ainsi que roses ou rosee.
Bonaventure DES PÉRIERS   (149?-1544)

XVIeme siècle:
Mignonne, allons voir si la roseA CassandreMignonne, allons voir si la roseQui ce matin avoit descloseSa robe de pourpre au Soleil,A point perdu ceste vespréeLes plis de sa robe pourprée,Et son teint au vostre pareil.Las ! voyez comme en peu d'espace,Mignonne, elle a dessus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Anthologie
  • Anthologie
  • anthologie
  • Anthologie
  • Anthologie
  • anthologie
  • Anthologie
  • Anthologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !