Antropologie de la famille

894 mots 4 pages
ANTOPOLOGIE DE LA FAMILLE

On peut tout d’abord dire que selon les sociétés, le système de filiation est différent. Il existe:

- de la société à filiation unilinéaire. C’est à dire : - soit a filiation patrilinéaire : c’est le père qui transmet tout. C’est le cas dans les sociétés nomades. - Soit à filiation matrilinéaire : c’est la mère qui est importante. C’est le cas en particulier dans les sociétés africaines.

- Des sociétés à filiations a filiation bilinéaire : la mère transmet quelque chose et le père autre chose. Chez les juifs par exemple, la religion est transmise par la mère et le patrimoine par le père.

- Des sociétés à filiation indifférencié. C’est en particulier le cas dans notre société occidentale. Les enfants appartiennent aussi bien à la famille de la mère que celle du père.

On voit donc ici que la filiation est distingue de la génétique. La filiation est un fait social. Il ne s’agit pas ici d’une méconnaissance biologique.

On voit qu’il y a différent type de famille. - la famille élargie comprend les grands parents, les parents et les enfants. Ici, c’est le grand père qui a l’autorité. Les enfants connaissent aussi bien leur oncle que leur père. Ici, c’est le patrimoine terrien qui importe. La famille a un pouvoir économique. Lorsque le grand père meurt, c’est le fils ainé qui prend sa place. - La famille souche comprend les grands parents, le premier fils marié et les enfants du couple. Cela permet la survie du patrimoine. - La famille conjugale comprend le couple marié et les enfants. Le patrimoine terrien n’a plus d’importance car il n’y en a plus. Cette famille peut connaître plusieurs difficultés : ➢ Lorsque le couple commence à s’installer ensemble, il ne faut pas qu’il coupe toute relation avec les amis ou qu’il sa laisse trop envahir. ➢ Quant les parents ont un enfant, il ne faut pas que le rôle de parents prennent trop le dessus sur le rôle de conjoint.

en relation

  • Lévi-strauss
    878 mots | 4 pages
  • Cartier Bresson
    353 mots | 2 pages
  • xenophon, l’éducation Spartiate
    4445 mots | 18 pages
  • Karl marx
    9978 mots | 40 pages
  • SCIENCES DE L'EDUCATION
    4727 mots | 19 pages
  • Introduction à la théorie de jean piaget
    3892 mots | 16 pages
  • Journal États-Unis
    4542 mots | 19 pages
  • Kant la peur de la mort
    12149 mots | 49 pages
  • Introduction aux sciences sociales
    11654 mots | 47 pages
  • Nosecretman
    12446 mots | 50 pages