AOP1

2157 mots 9 pages
AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL
Présentation de l’amplificateur :opérationnel idéal
Amplificateur opérationnel réel :
Paramètres
Courbe de réponse aux petits signaux sinusoïdaux ,slew-rate
Schéma du 741
Applications dans le domaine linéaire :
Inverseur
Sommateur inverseur
Non inverseur
Inverseur <-> non inverseur
Amplificateur de différence
Amplificateur différentiel en pont
Amplificateur différentiel haute impédances d’entrées
Source de tension positive
Amplificateur différentiel d’instrumentation
Amplificateur au standard NAB
Amplificateur exponentiel
Amplificateur logarithmique
Amplificateur différentiel de transconductance
Simulateur de self inductance
Filtres du 2° ordre (structure de Rauch)
L’Amplificateur opérationnel utilisé en comparateur
Principe du montage
Comparateur à seuils
Montage monostable
Montage astable
Intégrateur de Miller

Philippe ROUX © 2004

PRESENTATION DE L'AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL IDEAL
Un amplificateur opérationnel (figure 1) est un amplificateur différentiel de tension à liaisons directes, fonctionnant en mode asymétrique. Il est alimenté habituellement par deux tensions : +VCC = 15 V et –VEE = - 15 V.

Vs = A0 e
+ 15 V

saturation

+VCC = + 15 V

Ve1

I1

Ve2

zone linéaire : gain en tension A 0

A0

e

0

e

Vs = A0 e

I2
- VEE = - 15 V

- 15 V

ε
Régime de saturation

Régime de saturation

Régime linéaire

Figure 1
La tension de sortie VS de l'amplificateur est proportionnelle à la tension d’entrée différentielle : e = (Ve1 - Ve2) -> VS = A0 e .On peut réaliser deux types d'amplificateurs en utilisant :



l'entrée + avec Ve2 = 0 V : amplificateur de gain positif : VS = +A0 Ve1 l'entrée - avec Ve1 = 0 V : amplificateur de gain négatif :VS = -A0 Ve1

Employé en régime linéaire par application d'une rétroaction négative, un amplificateur opérationnel idéal est caractérisé par :


Un gain en tension A0 infini indépendant de la fréquence.



Sachant que la tension de sortie VS ne peut, en aucun cas, être supérieure aux tensions

en relation

  • les croix de bois
    100577 mots | 403 pages
  • Annales de physique
    2676 mots | 11 pages