Apollinaire

651 mots 3 pages
LE PONT MIRABEAU [Apollinaire 1912] Alcools, dont le titre primitif était eau de vie est paru en 1913.Notre poème est le second du recueil. Il date de 1912, époque de la rupture avec Marie Laurencin ; Le pont Mirabeau a pour cadre Paris comme la Zone qui le précède. Et il est suivi par la chanson du mal-aimé qui traite aussi du thème de la rupture amoureuse.
Ami des peintres Derain et Picasso, apollinaire est sensible à la nouvelle esthétique cubiste. C’est cette modernité que l’on retrouve dans nos vers inscrits pourtant dans la tradition de la poésie amoureuse. C ‘est un poème de l’ambivalence : ancien et nouveau , un chant de la rupture, un poème qui possède la fluidité de l’eau et la fixité de la pierre. I UN POEME ANCIEN ET NOUVEAU 1)ancien -Apollinaire a choisi le grand vers lyrique : le décasyllabe. Chaque strophe se compose de trois vers aux rimes féminines suivies qui auraient du former un tercet.
-L’ensemble est composé comme une chanson avec son refrain sur l’amour malheureux et la fuite du temps.
-Le sujet (l’amour) est traditionnel.
-Certaines tournures présentent des formes archaïques «Faut-il qu’il m’en souvienne », « nos amours ». On peut remarquer l’ambiguïté du subjonctif « Vienne la nuit » qui peut correspondre soit à un souhait (que vienne l’heure du RDV) soit à une opposition (bien que l’heure vienne, je suis seul).
Cette ambivalence des mots et des constructions fait basculer le poème vers la modernité. 2)moderne -Le grand vers lyrique est rompu, brisé en deux (4+6), ce qui donne une rime masculine isolée, comme le poète. Le vers est à l’image de la rupture amoureuse.
-L’absence de ponctuation favorise la fluidité du poème et son ambiguïté en multipliant les sens possibles.
-Un calembour est composé par la diérèse vi-o-lente = vie-eau-lente et évoque la lenteur de la vie qui passe.
-« Comme », lui-même a plusieurs valeurs : adv. exclamatif, conj. de cause, temps, comparaison.

en relation

  • Apollinaire
    3475 mots | 14 pages
  • Apollinaire
    5017 mots | 21 pages
  • APOLLINAIRE
    1546 mots | 7 pages
  • Apollinaire
    459 mots | 2 pages
  • Apollinaire
    1227 mots | 5 pages
  • Apollinaire
    1164 mots | 5 pages
  • Apollinaire
    769 mots | 4 pages
  • apollinaire
    1520 mots | 7 pages
  • Apollinaire
    490 mots | 2 pages
  • Apollinaire
    504 mots | 3 pages