Apologie de socrate

Pages: 5 (1056 mots) Publié le: 31 janvier 2011
Philosophie et rationalité

Dissertation : Apologie de Socrate

En Grèce antique, même avec l’émergence de la démocratie, les gens n’étaient pas encore prêts à s’ouvrir à des façons de penser et des modes de vie différents du leur. C’est cette fermeture à la nouveauté qui a amené Socrate, un philosophe s’intéressant aux affaires humaines et questionnant les Athéniens sur toutes sortes desujets, à un procès qui le condamna à mort. Il fut en effet accusé d’impiété et de corrompre la jeunesse, ce qu’il a réussi avec arrogance à démentir en énonçant que la vérité avec un discours à l’improviste. En amenant des arguments intéressants contre les rumeurs et les préjugés que les gens lui attribuaient, en dévoilant sa foi envers les dieux de la cité et en amenant le fait que sesaccusateurs ne se soucient pas de l’éducation de la jeunesse, il clamait son innocence.
En premier lieu, Socrate classifie les rumeurs dans une sorte d’accusation ancienne et passive qui le suit depuis qu’il a commencé à philosopher. Le meilleur exemple de ces rumeurs est la pièce Les Nuées d’Aristophane.
Dans la comédie d’Aristophane, vous avez vu de vos yeux vu la scène suivant : un Socrate qui sebalançait, en prétendant qu’il se déplaçait dans les airs et en débutant plein d’autres bêtises concernant des sujets sur lesquels je ne suis un expert ni peu ni prou.
Donc, Socrate avait le profil d’un philosophe présocratique qui s’intéressait et posait des questions sur la nature et tout ce qui l’entoure. D’une voix arrogante, il demanda aux juges si personne ne l’avait déjà entendu parler detelles choses. Personne ne répondit, puisque Socrate ne traitait que des affaires humaines et rien d’autre. De plus, il avait la réputation d’être un être qui enseignait l’art du discours et qui demandait de l’argent en retour. Ses concitoyens le prenaient pour un sophiste ce que Socrate ne pouvait comprendre puisqu’il était tout à fait contre ce type de personne. Il n’a jamais prétendu enseignerquoique ce soit. Sa vertu était sa conscience de sa propre ignorance. Aussi, sa pauvreté rendait évident qui ne demandait aucun argent pour ses soi-disant enseignements.
En deuxième lieu, une des accusations qui a menée à ce procès est celle d’impiété. Mélénos, un des accusateurs, celui qui a déposé officiellement la plainte, accuse Socrate de ne pas croire aux dieux. Dans une longueargumentation, Socrate arrive à dévoiler une contradiction : Mélénos affirme que le philosophe est athée, mais qu’il fait aussi promotion de d’autres dieux que ceux de la cité. Pour démentir ce point, Socrate explique ce qui l’a poussé à devenir ce qu’il est. En effet, un jour, l’oracle de Delphes aurait dit que Socrate était l’homme le plus savant qu’il puisse exister. Incrédule, le philosophe essaya dechercher ce que les dieux voulaient dire puisque jamais un dieu pourrait mentir. Après mainte recherche pour trouver un homme plus savant que lui, il comprit ce que les dieux voulaient dire. Il était le plus savant, puisqu’il ne s’imaginait pas savoir quelque chose qu’il ne savait pas réellement.
Or, [...] je poursuis ma recherche et, pour comprendre ce qu’a voulu dire le dieu, je cherche àdécouvrir si, parmi les gens d’Athènes et parmi les étrangers, il ne s’en trouve pas un qui soit savant. Et chaque fois que qu’il me paraît que ce n’est pas le cas, je prête main-forte au dieu en montrant que cet homme n’est pas savant.
En aidant les dieux, il prouve sa foi en Zeus et les autres divinités qui veillent au bien-être des Athéniens et dément ainsi les propos de Mélénos.
En troisièmelieu, la deuxième accusation principale était celle que Socrate corromprait l’âme de la jeunesse en enseignant n’importe quoi. Dans le dialogue qu’entreprend le philosophe avec son principale accusateur, il dévie le sujet pour en conclure que Mélénos ne se soucie pas de la jeunesse et qu’il n’est pas en droit de dire qui la corrompt ou non. Mélénos a soutenu que Socrate était le seul qui était un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Apologie de Socrate
  • Apologie de socrate
  • Apologie de socrate
  • Apologie de socrate
  • Apologie de socrate
  • Apologie de socrate
  • Apologie de socrate
  • apologie de socrate

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !