Application de la biomécanique dans le domaine du traitement de la scoliose idiopathique

549 mots 3 pages
La scoliose idiopathique est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale à la quelle on n’associe pas de cause connue. Cette pathologie survient plus souvent à l’adolescence et touche principalement les filles. Dans 10 à 15% des cas, la déformation peut s’aggraver et devenir un sérieux handicap.
Pour corriger la torsion de la colonne et éviter une éventuelle aggravation dans les cas de scoliose les plus graves, une opération est nécessaire. L’intervention chirurgicale consiste à implanter des crochets et des vis à des points stratégiques dans les vertèbres pour y fixer deux tiges d’acier chirurgical qui serviront à redresser la colonne. Dans la majorité des interventions chirurgicales, une grande partie de la réussite de l’opération repose sur les connaissances et l’intuition du chirurgien, ce qui ne peut garantir au patient la réussite de l’opération.

C’est là qu’intervient un groupe de recherche d’ingénieurs de l’École Polytechnique. Ce groupe, constitué d’ingénieurs, d’enseignants, d’étudiants et de techniciens a travaillé à la modélisation d’un logiciel informatique de simulation de chirurgie en temps réel qui pourrait permettre une meilleure préparation des chirurgiens à l’opération. Ce logiciel simule une opération dans un bloc et permet aux spécialistes d’assister et de participer à partir de n’importe où sur le globe à l’opération virtuelle.
Ce simulateur permet d’obtenir une vision tridimensionnelle et personnalisée de la colonne vertébrale du patient. Conçu pour l’utilisation par le chirurgien, il permet au personnel médical de prévoir précisément à quel endroit des vertèbres les vis, les crochets et les tiges doivent être implantés. On peut alors effectuer plusieurs essais et évaluer les résultats de l’opération pour finalement sélectionner la meilleure approche convenant au patient et ainsi permettre un redressement de la colonne optimal.

L’intervention chirurgicale de la scoliose idiopathique consiste à

en relation

  • Diagnostics
    96629 mots | 387 pages