Application de la loi dans le temps et dans l'espace

2987 mots 12 pages
-------------------------------------------------
Application de la loi dans le temps en droit français
Une loi nouvelle entrant en vigueur, même si elle a le même objet qu'une loi ancienne, ne se substitue pas purement et simplement à celle-ci. La loi ancienne continue d’avoir certains effets. À défaut de dispositions transitoires qui règlent explicitement le passage entre les deux lois, il faut déterminer concrètement les effets juridiques de la loi nouvelle. Il faut en particulier déterminer dans quelle mesure la loi nouvelle s'applique à des situations nées avant son entrée en vigueur.
C'est toute la question de l'application de la loi dans le temps et celle des conflits de lois dans le temps… Sommaire [masquer] * 1 Entrée en vigueur des dispositions législatives ou réglementaires * 2 Application de la loi nouvelle * 2.1 Application immédiate de la loi nouvelle * 2.2 La question difficile des droits acquis * 2.3 Lois et contrats * 2.4 Principe de non-rétroactivité * 3 Conflits de normes juridiques dans le temps * 3.1 Lois et traités * 3.2 Lois spéciales et lois générales * 4 Références, bibliographie et liens * 4.1 Notes et références * 4.2 Bibliographie * 4.3 Liens internes * 4.4 Liens externes |
-------------------------------------------------
Entrée en vigueur des dispositions législatives ou réglementaires[modifier]
L'article 1er du Code civil (depuis sa modification par l'ordonnance n° 2004-164 du 20 février 2004) dispose que :
« Les lois et, lorsqu'ils sont publiés au Journal officiel de la République française, les actes administratifs entrent en vigueur à la date qu'ils fixent ou, à défaut, le lendemain de leur publication. Toutefois, l'entrée en vigueur de celles de leurs dispositions dont l'exécution nécessite des mesures d'application est reportée à la date d'entrée en vigueur de ces mesures. »
« En cas d'urgence, entrent en vigueur dès leur publication les lois dont le décret de

en relation

  • Le champ d’application de la loi
    1871 mots | 8 pages
  • Droit les conflits de normes
    2930 mots | 12 pages
  • Droit pénal général
    272 mots | 2 pages
  • Commentaire article 113-2 code penal
    1870 mots | 8 pages
  • Droit international privé
    12734 mots | 51 pages
  • Le principe de légalité
    3716 mots | 15 pages
  • Nature juridique du nom
    689 mots | 3 pages
  • Droit Constitutionnel
    8910 mots | 36 pages
  • Coach azure
    5402 mots | 22 pages
  • Droit
    1441 mots | 6 pages