Argumentation

968 mots 4 pages
ARGUMENTATION DIRECTE/INDIRECTE DANS UNE FABLE

La fable est un type de texte qui, tout en racontant une histoire plaisante, a pour fonction de délivrer un message ou une leçon, ou plus largement de susciter la réflexion du lecteur. Sa visée est donc à la fois didactique et argumentative, mais elle emprunte, pour convaincre, les ressorts de la fiction. On peut la trouver groupée sous le terme générique plus large d'apologue (court récit qui vise à démontrer ou à illustrer une leçon de morale), et relève de ce que l'on appelle l'argumentation indirecte. Quelles sont les caractéristiques de cette forme ?

Comment l'argumentation indirecte procède-t-elle ?
Comme un essai ou un texte purement argumentatif, le conte philosophique et la fable cherchent à convaincre, à délivrer un enseignement ou à faire réfléchir, mais de manière détournée : c'est le récit qui est chargé de mettre en scène des idées et des valeurs.
L'argumentation s'exprime à travers une fiction allégorique, ce qui permet d'incarner des principes abstraits dans des personnages qui en retirent une valeur symbolique : dans la fable de La Fontaine « Le Loup et l'agneau », les deux personnages incarnent de façon immédiatement perceptible le principe du mal et celui de l'innocence ; au-delà de cette dichotomie, le lecteur doit s'efforcer de décrypter la scène afin d'en comprendre les enjeux plus vastes.
En principe, la visée pédagogique du conte ou de la fable impose que les situations narratives illustrent sans ambiguïté les valeurs morales défendues par l'auteur. Toutefois, un texte véritablement littéraire ne saurait se satisfaire de cette simplicité. Bon nombre de ces textes ne se réduisent pas à une interprétation univoque, ou en tout cas sèment le doute dans l'esprit du lecteur. Cette tendance est d'autant plus marquée lorsque la morale n'est pas explicite, mais reste implicite, ou lorsque l'auteur recourt à l'ironie, comme par exemple Voltaire dans Candide (1759). Le lecteur averti doit

en relation

  • argumentation
    753 mots | 4 pages
  • Argumentation
    969 mots | 4 pages
  • L ARGUMENTATION
    1275 mots | 6 pages
  • Argumentation
    663 mots | 3 pages
  • Argumentation
    1308 mots | 6 pages
  • Argumentation
    444 mots | 2 pages
  • argumentation
    277 mots | 2 pages
  • Argumentation
    1026 mots | 5 pages
  • Argumentation
    3330 mots | 14 pages
  • argumentation
    1274 mots | 6 pages