argumentation

2772 mots 12 pages
Voyage linguistique dans le langage – univers de Boris Vian

Lector dr. Miruna OPRIŞ
Universitatea Tehnică Cluj-Napoca

L’univers de B. Vian bien qu’étrange et insoupçonné, a une logique intérieure – il est vrai, paradoxale mais très cohérent. Pas de forces magiques dans ce monde bizarre; le surnaturel est superflu.

Tout écrivain refait un monde, soit parce qu’il est impuissant à restituer parfaitement une réalité dont la structure complexe échappe à la parole, soit parce qu’il a envie de libérer ses “démons familiers”. On observe, de la fidélité au reel à la fiction totale toutes les nuances, au point que l’on pourrait classer et definir les écrivains d’après leur monde imaginaire.
Dans l’univers de B. Vian l’existence est réorganisée , peuplée d’un monde, on dirait, plus labile que celui des hommes; il s’y manifeste des âmes ancestrales sous des déhors d’un XX siècle diaphane ; tout y exprime la condition humaine projetée dans de chimériques images, tout s’avère comme étant possible, sans que le surnaturel y joue le moindre rôle.
L’univers de Vian est plus fragile que le nôtre, c’est à cause de cela, peut-être, que J. Bens remarquait que ses personnages nous sont ‘tellement sympathiques et fraternels’.
On doit remarquer également que ce qui sépare B. Vian des autres écrivains c’est que ceux-ci construisent un univers, tandis que celui-là se borne à le découvrir. L’univers singulier dans lequel l’histoire se déroule et qui ne possède avec le nôtre que des points communs fort ordinaires a été appelé par J. Bens un “langage – univers “ parce qu’il procède presque entièrement du langage, lequel le renferme presque entièrement ; le monde de Vian est entièrement fondé sur le langage c’est-à-dire naît de celui-ci et trouve en lui toutes ses justifications. Ainsi le Verbe est devenu Dieu.
“En effet, à l’imitation du monde mathématique, l’univers du langage ne s’élabore pas, mais s’explore : l’oeuvre ne peut pas lui donner naissance

en relation

  • argumentation
    753 mots | 4 pages
  • Argumentation
    969 mots | 4 pages
  • Argumentation
    968 mots | 4 pages
  • L ARGUMENTATION
    1275 mots | 6 pages
  • Argumentation
    663 mots | 3 pages
  • Argumentation
    1308 mots | 6 pages
  • Argumentation
    444 mots | 2 pages
  • argumentation
    277 mots | 2 pages
  • argumentation
    1274 mots | 6 pages
  • Argumentation
    4013 mots | 17 pages