Arick levinson «technology, international trade, and pollution from us manufacturing», 2009

928 mots 4 pages
Avec la révolution industrielle, et plus encore après la 2ième Guerre mondiale, la pollution industrielle a pris une ampleur très considérable en premier lieu dans les pays les plus industriels (États Unies, France, Russie, Allemagne, etc.) et ensuite dans les pays pauvres où de plus en plus d’activités manufacturières sont délocalisées. Cette pollution de l’environnement, souvent causée par l’émission de gaz à effet de serre, les déchets industriels etc., continue à affecter d’une façon très importante le fonctionnement de l’écosystème. Cependant, étant conscients des impacts majeurs et irréversibles que cela pourrait avoir, les pays développés ont mis en place des règlementations sévères pour conscientiser les industriels et les mobiliser à prendre des actions pour remédier à la situation. En effet, les entreprises manufacturières pensent de plus en plus à mettre en place des processus « vert » et socialement responsables afin de réduire le taux de pollution.

L’auteur de l’article s’intéresse d’avantage au cas des entreprises américaines. En effet, l’auteur constate une diminution continuelle depuis la fin des années 80 de la pollution industrielle aux États Unies malgré l’augmentation de la consommation et par conséquent l’augmentation des activités de production de différentes entreprises manufacturières.

Nous sommes dans une ère de concurrence et donc par conséquent d’innovation et de mondialisation. Ainsi, cette réduction de pollution peut être justifiée par deux éléments à savoir, l’utilisation de la technologie pour mettre en place des processus de fabrication « verts » ou la délocalisation des activités de production les plus polluantes aux pays en voix de développements où les réglementations environnementales sont généralement moins sévères qu’aux États Unies. Cependant, la vrai réduction de la pollution n’est pas du à cette délocalisation et le modèle des activités les plus polluantes n’est pas le meilleur à suivre parce que si les pays les

en relation