Aristide boucicaut

Pages: 2 (294 mots) Publié le: 2 février 2011
Aristide Jacques Boucicaut naît le 15 juillet 1810 à Bellême et décède le 26 décembre 1877 à Paris. C’est un entrepreneur et un homme d’affaires français.
AristideBoucicaut a débuté sa carrière commerciale comme simple commis chapelier dans la boutique paternelle. Il quitte sa ville natale en 1828 pour s’associer à un marchand d’étoffesambulant. Il s’installe à Paris en 1829, où il entre comme vendeur au Petit Saint-Thomas, un magasin de nouveautés fondé par Simon Mannoury, rue du Bac. Ce magasins'inspirait de la philosophie de Saint-Thomas d'Aquin : le mariage de la foi et de la raison. Pour son fondateur, la clientèle devait croire en la réussite de sa politiquecommerciale et avoir foi dans les dirigeants de l'établissement.
Devenu chef du rayon des châles, Boucicaut épouse en 1836 Marguerite Guérin. Apres la fermeture du PetitSaint-Thomas, le couple s’associe à Paul Videau en 1848, afin de racheter le Bon Marché, un petit magasin de la rive gauche qui employait douze personnes et comptait quatrerayons. Paul Videau, effrayé par les innovations de son associé, sortira de l'affaire le 31 janvier 1863. Henry-François Maillard prêtera à Aristide Boucicaut le million et demide francs dont il avait besoin pour poursuivre seul sa révolution commerciale. La première pierre du premier grand magasin parisien sera posée le 9 septembre 1869, durantle grand boom économique du Second Empire. Ses dirigeants se lancent d’emblée dans la distribution de masse qui devait, en l’espace de quelques années, révolutionner lecommerce de fond en comble. Mort en 1877, Aristide Boucicaut ne vivra pas assez longtemps pour voir le couronnement de son œuvre. Il lèguera à sa veuve la direction du magasin.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Aristide Boucicaut
  • Aristide Boucicaut
  • Boucicaut
  • Sujet Aristide
  • Aristide saccard
  • Aelius aristide
  • ARISTIDE G
  • Aristide Briand et la Société des Nations

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !