Armes 14 18

645 mots 3 pages
A. Des armes de plus en plus meurtrières
Tout comme l'industrie, la science est mobilisée dans la guerre. On est conscient en Europe que les évolutions scientifiques dans les armements peuvent faire la différence sur le terrain. Les nations qui s'affrontent sont aussi les plus en pointe dans le domaine scientifique.
L'artillerie est l'arme maîtresse de cette guerre ; en effet, elle brise nette toute offensive de l'infanterie adverse et la retient dans ses tranchées. La science s'intéresse donc aux canons et les rend progressivement plus puissants , plus mobiles et avec une portée accrue (« la grosse Bertha » canon allemand sur rail produit par Krupp, bombarde Paris à 120 km de distance). On crée aussi : lanceurs de mines allemands, mortiers français.
Le fusil évolue aussi avec l'apparition de la mitrailleuse qui fauche toute attaque depuis la tranchée ennemie. Tirant jusqu'à 600 coups par minute, elle laisse peu de chances aux assaillants.
Les sous-marins, inventés depuis un siècle et déjà essayés lors de la guerre de sécession américaine, montrent toute leur efficacité au combat avec la marine allemande.
b. Les armes « nouvelles »
On crée aussi des armes nouvelles ou plutôt on améliore ou détourne des inventions antérieures dans un but militaire.
L'avion encore artisanal au début du siècle, dévoile vite son potentiel guerrier (celui de Clément Ader avait été ainsi construit en 1897 sous le secret militaire ; on y voyait un nouveau moyen de bombardement). Il est utilisé dès le début du conflit dans un but de reconnaissance. Au départ, les pilotes ne sont pas armés ; puis ils s'équipent de carabines avant que l'on découvre et installe sur leur appareil des mitrailleuses synchronisées avec l'hélice (système dont un des inventeurs fut l'aviateur Roland Garros). Malgré un certain scepticisme des chefs d'état-major (Foch n'y croyait guère), l'aviation devient rapidement une arme essentielle du conflit. Les modèles d'avions se succèdent, de plus en plus

en relation

  • bgfbt
    501 mots | 3 pages
  • La violence armee
    964 mots | 4 pages
  • Combat
    13812 mots | 56 pages
  • Un recit des trois glorieuse (plan détaillé)
    638 mots | 3 pages
  • Statistiques delinquance juvenile 2008
    5094 mots | 21 pages
  • Memoire
    25464 mots | 102 pages
  • Comparaison entre la première et la deuxième guerre mondiale
    507 mots | 3 pages
  • Machiavel le prince
    1966 mots | 8 pages
  • Acdc
    4311 mots | 18 pages
  • Les guerres mondiales.
    541 mots | 3 pages