Aron dissertation

Pages: 2 (311 mots) Publié le: 22 février 2011
DISSERTATION SUJET ARON.

Quelques rappels :

I. Il faut absolument savoir citer correctement des vers.

Respecter les alexandrins et la typographie d’usage :
Non pas :« Vit-on jamais une âme
en un jour plus atteinte
de joie et de douleur
d’espérance et de crainte ? »
Mais : « Vit-on jamais une âme enun jour plus atteinte
De joie et de douleur, d’espérance et de crainte ? » ou
« Vit-on jamais une âme en un jour plus atteinte / De joie et de douleur, d’espérance et decrainte ? »
Pas de guillemets à chaque vers quand ils se suivent.

Intégrer les citations à la phrase :
Ex. : Non pas : « Je vous connais encore et c’est ce qui me tue » montre queCuriace…
Mais : Quand Curiace répond à Horace « Je vous connais encore et c’est ce qui me tue », il montre que….

Non pas : Camille à l’acte IV, scène 4 nous dit que « Asservie enesclave à plus d’événements / Et le piteux jouet de plus de changements ? »
Mais : Camille nous dit qu’elle a été « Asservie en esclave à plus d’événements / Et le piteux jouet de plus dechangements [ ?] ».

Non pas : Dans Horace, acte I, scène 1 « Je crains notre victoire autant que notre perte » Sabine exprime ici que…
Mais : Dans Horace, Sabine évoque le dilemmequi est le sien par ces mots : « Je crains notre victoire autant que notre perte » et …

Dans la citation tout doit être compréhensible :
Dans Horace tous les personnages sontconvaincus du rôle des dieux : « Puisque le Ciel voulait qu’elle fût asservie ». (Qui parle ? Qui est ce « elle » ?)

II. Faute récurrente : les questions indirectes.

On peut alors sedemander comment les hommes font l’histoire et comment pourront-ils la changer.

Nous nous demanderons si l’homme peut modifier l’histoire et quel autre lien existe-t-il entre l’homme et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Raymond aron
  • Raymond aron
  • ARON M Moires
  • Aron ralston
  • Raymond aron
  • Raymond aron
  • Arendt et aron anayle du totalitarisme
  • Raymond aron: la révolution introuvable

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !