Arrêt jacques vabre 24mai 1975

522 mots 3 pages
Revue de presse du mardi 16 novembre 2010-11-15

Vendredi 12 novembre j’ai acheter 4 journaux : La tribune, le figaro, le monde, libération et le thème qui m’a out de suite frappé dans ses journaux c ‘est le G20 à Séoul. En fait le G20 c’est la rencontre des 20 dirigeants des pays les plus puissants économiquement ils se réunissent et ils se concertent. Elle se fait tous les ans et les dirigeants se concertent sur le réalisme économique et financier du monde et surtout de la crise financière. Depuis la crise de 2008, le G20 lutte contre le déséquilibre économique qui menace la planète. La raison de cette unanimité dans les journaux sur le sujet du G20 est que le sommet du G20 c’était ouvert la veille c’est à dire le jeudi 11 novembre à Séoul donc les gros titres de tous les journaux précédemment cité relatait cet événement. Dans ces différents journaux lorsque l’on lit les gros titres en page de garde on observe une dévalorisation du G20 par les différents journaux, des titres pas très valorisants sur les ébats qui se passent à Séoul c’est le constat général que l’on peut faire en lisant les gros titres : dans le figaro on a le titre très explicite de G20 ce qu’il ne faut pas attendre, ou encore dans le monde : A Séoul, le G20 face au désordre économique global, dans libération a Séoul, les ONG cantonnés ou encore tribune La France à la tete d’un G20 désuni. On remarque donc qu’il y une certaine harmonie des journaux pour relater le caractère décevant des journaux. Dans chacun des journaux précédemment cité il parle tous du G20 en première page le G20 fait les gros titre avec une proportion variable selon les journaux et une place plus ou moins conséquente à l’intérieure meme des journaux : dans le journal la tribune c’est se fait divers qui rend le plus de place avec le président chinois serrant – la main d’une autre personne dont on ne voit pas la tete ensuite à l’intérieur meme du journal on a deux articles différents qui traitent de ce sujet. Dans le

en relation

  • Droit civil
    36991 mots | 148 pages
  • Droit constit
    63449 mots | 254 pages