art et engagement

Pages: 15 (3750 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Philippe TOUCHET, Professeur de Philosophie, Lycée J. D’Albret, S. Germain
Art et réalité : http://lyc-sevres.ac-versailles.fr/eee.intertice09.php

« Le poète ne fait rien. Il se laisse dire la chose, il laisse même la chose se dire ellemême à lui, redoutant dès lors du langage qu’il en dise trop ou trop peu, jusqu’au moment,
qui arrive ou non, où la chose elle–même devient parole. »1Introduction
On se souvient que Aristote, dans la Physique, explique que l’art imite la nature. Mais il veut plutôt
dire que l’art imite la façon dont la nature procède, comme l’indique le texte de la Physique (livre
2) : « Si les choses naturelles n’étaient pas produites par la nature seulement, mais aussi par l’art,
elles seraient produites par l’art de la même manière qu’elle le sont par lanature (…) Maintenant,
d’une manière générale, l’art, ou bien exécute ce que la nature est impuissante à effectuer, ou bien
l’imite »2
Si l’œuvre est à l’œuvre en tant qu’elle est imitation ou reproduction ou simulation de la vie
naturelle [ car, pour Aristote, est dite naturelle une chose qui a en elle-même le principe de son
propre mouvement], cela signifie pourtant qu’elle n’a pas directementla vie en elle, qu’elle se
donne seulement comme la réalisation ou comme la manifestation de la vie de l’artiste, ou de la vie
de la nature en tant qu’elle est en acte dans l’âme vivante de l’artiste.
Mais comment une œuvre qui est une chose pourrait-elle réaliser la vie et l’immanence de l’action
naturelle autrement que comme imitation ? Comment la peinture, par exemple pourrait-elle refairel’action sinon sur le mode de l’imitation ou du symbole ? Comment la statuaire même pourrait-elle
imiter la vie du corps vivant sinon en figeant et en fixant, d’une manière mimétique, le mouvement
lui-même ?
L’analyse d’Aristote est sur ce point pleine de mystère ; car, dans la Poétique, il revient sur cette
puissance mimétique de la tragédie et de la comédie, et il montre que l’imitation dela réalité sont en
fait issue d’une tendance naturelle à l’imitation. Pourtant la tragédie et la comédie n’imitent pas les
hommes tels qu’ils sont, mais elles y ajoutent toujours de l’être, en plus ou en moins. Soit elles
imitent les hommes qui sont meilleurs que nous, soit elles imitent les hommes qui agissent moins
bien que nous (la comédie). La relation de l’art à la nature est donc unerelation complexe, faite à la
fois d’imitation et de distance, d’imitation et d’accroissement. Tout se passe comme si le poète tirait
de la nature qu’il imite, non pas son modèle ( non pas la chose à imiter), mais plutôt son principe de
vie, sa manière de procéder, créant des réalités plus pleines et entières que ce que fait la nature ellemême, qui reste dans une médiété.
Comment une chosepourrait-elle imiter la vie à l’œuvre dans la nature ? Telle est la question que
cette analyse globale nous amène à poser. Pour résoudre cette difficile question, il faut revenir et
retravailler profondément le statut de chose de l’œuvre. Si l’œuvre est une chose, elle ne fait rien,
sinon par imitation ou par symbolisme, comme on dit qu’un automate imite un mouvement.
C’est ici que Jean Beaufret,interrogeant le grand texte de Heidegger, « L’origine de l’œuvre
d’art » prononce cette parole bien mystérieuse : « Le poète ne fait rien. Il se laisse dire la chose, il
laisse même la chose se dire elle-même à lui, redoutant dès lors du langage qu’il en dise trop ou trop
peu, jusqu’au moment, qui arrive ou non, où la chose elle–même devient parole. » Cette idée que le
1

2

Beaufret, Jean,Dialogue avec Heidegger, Tome 2, Philosophie Moderne, Editions de Minuit, Paris : 1973, p. 166.

Cf. Aristote, Physique, Livre II, Chapitre VIII, 199a 20 et sq., Editions les Belles lettres, paris, 1973, p. 77.

-1-

poète ne fait rien, que seule l’œuvre est agissante est donc accompagnée de cette remarque
paradoxale que l’œuvre est chose en même temps qu’elle est parole, qu’elle est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Engagement
  • Engagement
  • L engagement
  • engagement
  • Engagement
  • Engagement
  • Engagement
  • Engagement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !