Art et postmodernité

1205 mots 5 pages
Art et postmodernité

Depuis les dernières décennies du XXème siècle, la vogue de la postmodernité a envahi presque tous les domaines de la vie, « dépassant la longévité habituelle des modes » et obsédant nombre de philosophes et artistes. Nombreuses sont les études qui lui ont été consacrées et chaudes sont les polémiques qu’elle a engagées. Certes, les définitions qui lui sont proposées sont à profusion, mais la majorité des chercheurs ont une propension à celle du philosophe français Jean-François Lyotard qui a forgé, dans son fameux essai La condition postmoderne, une définition opposant moderne et postmoderne en utilisant le concept de « métarécit » : « Je définis le postmoderne comme l’incrédulité à l’égard des métarécits ». Par « métarécit » Lyotard entend les grandes théories morales, idéologiques et artistiques auxquelles réfère la modernité. Elles sont, comme disait Marc Gontard dans Le roman français postmoderne, « des formes narrativisées de savoir, des mythes conceptuels, qui assurent la cohérence idéologique du système-monde ». Ainsi, le déclin de ces grands systèmes qui voulaient imposer la raison comme norme transcendantale de la société va se solder sur une remise en cause de la conception moderniste du monde, basée sur la « foi en une norme unique de vérité ». Ceci dit, la fin de l’époque dite moderne avec son utopie d’une perfection rationnelle doit, en fait, à deux choses différentes : d’une part, il y a l’échec de l’Histoire, d’autre part, le triomphe de la pluralité sur la singularité.
Ce sont, faut-il préciser, les philosophes poststructuralistes, en l’occurrence Deleuze, Derrida et Foucauld qui ont favorisé, d’une manière ou d’une autre, cette vogue de « l’incrédulité à l’égard des métarécits » lorsqu’ils ont contribué à la déconsidération de la croyance en la capacité de la raison humaine de comprendre et de contrôler le monde et ses arcanes.

Il est à constater, d’abord, la différence qui existe entre postmodernité et

en relation

  • esthétique de la postmodernité
    28971 mots | 116 pages
  • Architecture post moderne
    4268 mots | 18 pages
  • Notes de cours litterature et imaginaire
    2443 mots | 10 pages
  • Esthetique
    4703 mots | 19 pages
  • Surrealisme
    1644 mots | 7 pages
  • Le postmodernisme: une réalité socioculturelle française
    5805 mots | 24 pages
  • Theorie sur le Fragment par une Critique d'Art
    1765 mots | 8 pages
  • La politique est-elle une technique
    2814 mots | 12 pages
  • Le changement des mentalités
    13253 mots | 54 pages
  • cours de culture générale
    7472 mots | 30 pages