Art et postmodernité

Pages: 5 (1205 mots) Publié le: 6 août 2011
Art et postmodernité

Depuis les dernières décennies du XXème siècle, la vogue de la postmodernité a envahi presque tous les domaines de la vie, «  dépassant la longévité habituelle des modes » et obsédant nombre de philosophes et artistes. Nombreuses sont les études qui lui ont été consacrées et chaudes sont les polémiques qu’elle a engagées. Certes, les définitions qui lui sont proposéessont à profusion, mais la majorité des chercheurs ont une propension à celle du philosophe français Jean-François Lyotard qui a forgé, dans son fameux essai La condition postmoderne, une définition opposant moderne et postmoderne en utilisant le concept de «  métarécit » : «  Je définis le postmoderne comme l’incrédulité à l’égard des métarécits ». Par «  métarécit » Lyotard entend les grandesthéories morales, idéologiques et artistiques auxquelles réfère la modernité. Elles sont, comme disait Marc Gontard dans Le roman français postmoderne, « des formes narrativisées de savoir, des mythes conceptuels, qui assurent la cohérence idéologique du système-monde ». Ainsi, le déclin de ces grands systèmes qui voulaient imposer la raison comme norme transcendantale de la société va se solder surune remise en cause de la conception moderniste du monde, basée sur la «  foi en une norme unique de vérité ». Ceci dit, la fin de l’époque dite moderne avec son utopie d’une perfection rationnelle doit, en fait, à deux choses différentes : d’une part, il y a l’échec de l’Histoire, d’autre part, le triomphe de la pluralité sur la singularité.
Ce sont, faut-il préciser, les philosophespoststructuralistes, en l’occurrence Deleuze, Derrida et Foucauld qui ont favorisé, d’une manière ou d’une autre, cette vogue de « l’incrédulité à l’égard des métarécits » lorsqu’ils ont contribué à la déconsidération de la croyance en la capacité de la raison humaine de comprendre et de contrôler le monde et ses arcanes.

Il est à constater, d’abord, la différence qui existe entre postmodernité etpostmodernisme. En tant que deux concepts majeurs, ces deux termes gagneraient d’être confondus : alors que la postmodernité se veut un concept philosophique et sociologique, le postmodernisme est éminemment esthétique.
Peut-on parler d’un art postmoderne ? Quels sont les axiomes sur lesquels se base-t-il ? Est-il vraiment élitiste ? A-t-il forcément un sens ? Telles sont les questions fondamentalesauxquelles nous devons tenter de répondre.

La postmodernité n’est pas une école de pensée, ni une idéologie dans la mesure où elle fait la critique des idéologies. Ce, en annonçant la nécrologie des grands récits comme l’on a vu précédemment. Dans son étude intitulée Esthétiques de la postmodernité, Caroline Guibet Lafaye affirme l’impossibilité de définir, par des caractéristiques, un artauthentiquement postmoderne. Serait-ce, ainsi, illogique voire fallacieux d’attribuer à l’art des dernière décennies du XXème siècle la qualificatif «  postmoderne », puisqu’il n’est, selon Lafaye, que la traduction fidèle de la crise frappant la société occidentale des pays les plus industrialisés. Dores et déjà, il serait judicieux, dit-on, de parler d’un art contemporain plutôt que postmoderne.L’art contemporain est bel et bien une rupture. D’abord, avec la notion d’esthétique car l’acception du mot « art » s’est considérablement élargie : il n’est plus tributaire des repères et des critères esthétiques traditionnels, à savoir la quête du beau. Il abandonne les questions de forme, de contenu, de style ou de vision de l’artiste. Ainsi, en s’émancipant de la perspective hegelienne de labeauté, l’art contemporain, comme disait Hans Robert Jaus, « n’est pas beau ». Du coup, toute réalité, toute chose est susceptible d’être élevée au degré d’œuvre d’art vis-à-vis de l’art contemporain. Cela rejoint le point de vue de Yves Michaud qui, dans son livre L’art à l’état gaszeux, dit à ce propos : «  plus il y a de beauté, moins il y a d’art ».
Ensuite, l’art des dernières décennies...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Postmodernité
  • Postmodernité
  • Postmodernité
  • Postmodernite
  • La postmodernité
  • Dissertation sur la postmodernité
  • esthétique de la postmodernité
  • Rem koolhaas pour une architecture de la postmodernite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !