ART FINAN 01BB

9279 mots 38 pages
LA STRUCTURE DE FINANCEMENT DES FIRMES : LES MODELES
DE TYPE UTILITE ESPEREE ONT-ILS ENCORE QUELQUE CHOSE A
NOUS DIRE ?
Patrick Guy*
Dans cet article, nous développons un modèle de la firme qui, pour le choix de sa structure de financement, prend en compte une fonction d’utilité de type risquophobe Nous montrons alors, en appliquant notre modèle à plusieurs cas particuliers, que les choix de cette structure de financement sont en relation directe avec les contraintes environnementales de la firme et la technologie accessible. En outre, le fait de tenir compte d’une déutilité, liée à la perte de pouvoir qu’engendre l’appel à des capitaux extérieurs, permet de mieux comprendre les hiérarchies dans les appels de capitaux et de subodorer l’apparition des titres hybrides.
The financial structure of the firms: The expected utility models are still able to get us something about this.
In this paper, we develop a model of the firm which use a utility function with a risk aversion for the choice of its financial structure. In using several special cases, we show that the choices of this financial structure are closely linked with the environmental constraints and the accessible technology. Besides, the fact to use a negative utility function, linked with the loss of power when the firm has external shareholder, is a good way to understand the hierarchy between the different types of the funds and to suggest why the hybrid securities appear.

Classification JEL : D42, D43, D81, G32
Mots clefs : Incertitude, aversion aux risques, structure de financement, imperfection des marchés, monopole, oligopole.

*LAMETA, Université de Montpellier I, Faculté des sciences économiques, avenue de la mer, BP 9606, 34054
Montpellier Cedex 1. Tel : 04 67 15 84 95 Fax : 04 67 15 84 67 E-mail : pguy@sceco.univ-montp1.fr

1

INTRODUCTION
Les récents développements de la théorie économique sur les structures de financement des firmes ont tous été principalement initiés par l’article de

en relation